Affaires de famille – Agnès Naudin

photostudio_1539800849879

le-resume
« Immersion au sein de la brigade de protection de la famille. Quand les gens me demandent quelle est ma profession, je leur réponds que je suis capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Leur réaction est souvent la même : « Ce doit être dur comme métier, non ? ». Si je leur réponds non, je passe pour insensible. Si je leur réponds oui, je leur mens. Retour sur trois affaires : un bébé secoué, un viol sur mineure et un viol conjugal. Derrière elles, ce sont avant tout des personnes, des situations familiales complexes, souvent de la maltraitance ou de la violence. Mais comment en parler en gardant une juste distance ? L’auteur passe tout en revue, sans aucun tabou : les autopsies, les interrogatoires, mais aussi ses réactions de jeune flic. A travers ces histoires, Agnès Naudin dévoile ses propres morceaux de vie – deux réalités, professionnelle et privée, se confrontent et s’entrechoquent. »

monavis

Je ne lis pas beaucoup de témoignages. Mais comme j’ai déjà commencé récemment une chronique avec cette phrase – après avoir lu L’enfermement de Florence Henry – il va peut-être falloir que j’admette que j’en lis tout de même un peu. Bref, tout ça pour dire que je ne lis pas beaucoup de témoignages, mais que je viens encore d’en lire un. Affaires de famille, immersion au sein d’une brigade spéciale d’Agnès Naudin.

Agnès Naudin est capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Dans son livre, elle revient sur trois enquêtes qu’elle a suivies. Au jour le jour. La première, une affaire de bébé secoué. Sa première. Une affaire difficile. Quelque chose qu’elle appréhendait vraiment. La seconde, une gamine de onze ans, enceinte, qui affirme avoir été violée par son beau-père. Une affaire plus complexe qu’il n’y paraît. Et la troisième, une femme violée par son mari depuis deux ans, qui veut juste que ça s’arrête.

Je suppose que ce livre est assez proche du film Polisse de Maïwenn, que je n’ai pas vu. Enfin pas tout à fait : j’ai vu les dernières minutes chez une copine. Si vous l’avez vu, vous ne serez pas surpris par le traumatisme causé.

Mais j’arrête ici les digressions et je vous parle d’Affaires de famille. A dire vrai, je suis assez mitigée concernant cette lecture. Et du coup un peu ennuyée. J’ai trouvé la construction du récit vraiment intéressante. En suivant les enquêtes au jour le jour, on se fait une – petite – idée du quotidien d’Agnès Naudin. Et de son métier difficile. Imaginez auditionner des victimes de violences sexuelles tous les jours, des enfants qui ont perdu leur innocence, des femmes abusées, des parents violents. Être confronté à ce que la vie fait de plus moche et de plus intolérable. Pas facile, je suppose.

Les enquêtes sont intéressantes et les comptes-rendus des auditions sont vraiment prenants. J’ai eu souvent l’impression de lire un roman policier et quand, plusieurs fois, j’ai realisé que c’était un témoignage, les cheveux se sont dressés sur ma tête. Je comprends qu’il faut souvent faire preuve de beaucoup de sang-froid pour ne pas pleurer ou pour ne pas sauter à la gorge de certains.

Agnès Naudin raconte aussi son quotidien quand elle ne travaille pas. Le yoga, la natation, l’hypnose, les retraites dans les ashrams, les moments en famille. Sa difficulté à gérer son petit garçon de cinq ans qui lui mène souvent la vie dure, devant inconsciemment sentir la colère rentrée de sa mère. Je comprends ce besoin de couper, ce besoin de sérénité et cela rend l’autrice plus humaine. Elle se montre sans filtre, avec ses failles, ses faiblesses et son humanité. Mais en réalité, tous ces passages plus personnels sur ses vacances, ses amis, la numérologie… Tous ces passages m’ont un peu ennuyée. C’est un peu comme quand je regarde une série policière, je ne suis jamais trop fan des histoires personnelles des personnages (et encore moins des fils rouges).

En résumé, j’ai plutôt aimé, j’ai trouvé ce livre super intéressant, mais par moment le soufflé est retombé. Néanmoins ce que j’ai moins aimé n’engage que moi. Ce sont des passages que je n’aime jamais vraiment.

signature

Affaires de famille – Agnès Naudin – Le Cherche-Midi – 304 pages (septembre 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

Une réflexion sur “Affaires de famille – Agnès Naudin

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 10 | Mademoiselle Maeve

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s