La gouvernante suédoise – Marie Sizun

photostudio_1541085171539.jpg

le-resume

« Dans le grand salon, ce matin baigné de soleil, ils sont là tous les trois, Léonard Sèzeneau, sa femme, et elle, Livia, un peu comme trois acteurs sur une scène, encore ignorants de leurs rôles.
Qui est Livia, la gouvernante suédoise engagée par Léonard pour seconder sa jeune femme Hulda dans l’éducation de leurs enfants ? De la lumière radieuse de Stockholm aux lueurs crépusculaires de Meudon, cette famille va connaître une réussite fulgurante avant le déclin, loin des conventions de la fin du XIXe siècle. Dans ce roman de secrets, d’amours et de fascination mutuelle, Marie Sizun retisse les liens perdus de son étonnante histoire familiale. »

monavis

La gouvernante suédoise de Marie Sizun était dans My Book Box d’octobre 2018 #29 Secrets de famille. J’adore cette box, parce qu’elle me permet de découvrir des auteurs à côté desquels je serais passée et j’adore aussi tomber sur des livres que j’avais dans ma wish list. Et c’est ce qui s’est passé avec La gouvernante suédoise de Marie Sizun.

Quand j’ai déballé ma box, et que j’ai découvert ce roman, j’étais tellement contente d’y trouver ce livre que j’ai aussitôt envoyé un message à Mélanie de My Book Box pour la remercier de ce super choix ! (Quand les gens font des trucs qui me font plaisir, j’ai envie de leur dire, pour partager ma joie avec eux et les remercier.) Et j’en profite ici encore une fois pour féliciter Patrick et Mélanie qui font un super travail et sont tellement chouettes. (Au cas où vous vous poseriez la question, je n’ai pas de partenariat avec My Book Box, je paye mon abonnement et personne ne m’a demandé d’en dire du bien – je ne fonctionne pas comme ça, j’espère que vous l’aviez compris. Il se trouve que grâce à My Book Box, j’ai rencontré Patrick et Mélanie et qu’ils sont devenus des amis, et c’est grâce à eux que je fais de la radio. J’adore cette box, d’ailleurs j’écris cette chronique en mangeant la barre de chocolat qui était dans celle d’octobre et ce chocolat est très bon).

Maintenant que la messe est dite, revenons à notre Gouvernante suédoise et à Marie Sizun. Marie-Sizun est née en 1940. Agrégée de lettres classiques, elle a enseigné la littérature française à Paris, en Allemagne et en Belgique. Elle s’est consacrée à l’écriture à la retraite et son premier roman est paru en 2005 – Le père de la petite. Trois ans plus tard, en 2008, elle a obtenu le Grand Prix littéraire des lectrices de Elle pour La Femme de l’Allemand, ainsi que le prix du Télégramme. D’elle j’ai lu Un léger déplacement et le Un jour par la forêt et je dois dire que la douceur de la langue m’avait séduite.

Il y a presque deux ans, j’ai assisté à un bout de rencontre avec Marie Sizun à la bibliothèque de Tours (j’ai dû partir avant la fin à cause d’une réunion de travail, tragique…). Elle venait parler de La gouvernante suédoise un livre sur sa propre famille, trois générations plus tôt. Une histoire d’amour, de secrets et de mort. Cette rencontre, malheureusement écourtée, m’avait donné très envie de lire ce livre, qui se déroule entre la Suède et la France à la fin du XIXe. Et la manière dont Marie Sizun a parlé de ses recherches sur La gouvernante suédoise a allumé une étincelle de curiosité dans mon esprit.

J’ai pas mal lu ces derniers temps, des histoires fortes, efficaces, plaisantes, touchantes… Mais quand j’ai commencé à lire La gouvernante suédoise, j’ai su que j’avais encore autre chose entre les mains. Que La gouvernante suédoise pouvait être un roman fort, efficace, plaisant, touchant… il était surtout merveilleusement bien écrit.

Léonard Sèzeneau rencontre Hulda en Suède. Il est beaucoup plus âgé qu’elle, déjà marié, d’un milieu social différent. Et pourtant, ils vont se marier et avoir cinq enfants. Livia sera leur gouvernante, une Suédoise embauchée pour aider Hulda a gérer les enfants et la maison et à apprendre le français aux enfants, une langue qu’Hulda parle mal. Livia va suivre la famille en France, devenant à la fois l’amie d’Hulda et l’amante de Léonard.

J’ai lu La gouvernante suédoise comme un thriller. L’ambiance est parfois oppressante, les secrets cela finit par étouffer tout le monde. J’y ai retrouvé un peu la même sensation que lors de ma lecture de Derrière la porte de Sarah Waters. Là encore, une histoire de famille et de secrets. Et de mort.

L’écriture de Marie Sizun est délicate, et elle rend son histoire de famille captivante. Je n’ai pas pu lâcher ce livre avant la dernière page et j’ai savouré chaque phrase. J’ai vraiment aimé ce livre. Une belle rencontre.

signature

La gouvernante suédoise – Marie Sizun – Folio – 306 pages (mai 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

2 réflexions sur “La gouvernante suédoise – Marie Sizun

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 11 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: De Clarisse Sabard à Leni Zumas | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s