Défaillances – B.A. Paris

photostudio_1539510666280

le-resume
« Tout a commencé cette nuit-là, dans la forêt. Cassandra ne s’est pas arrêtée pour proposer son aide à la conductrice de la voiture immobilisée sur le bord de la chaussée, en plein orage.
Lorsqu’elle apprend le lendemain que la femme a été retrouvée sauvagement assassinée, Cass est assaillie par la culpabilité. Et les coups de fil anonymes qu’elle reçoit désormais chez elle ravivent son angoisse. Elle en est persuadée : quelqu’un l’a vue, ce soir-là. Quelqu’un qui continue de l’observer. Quelqu’un qui pourrait bien être l’assassin.
Pourtant ni son mari, ni sa meilleure amie ne prennent ses craintes au sérieux. Et alors que Cass elle-même commence à douter face à ses trous de mémoire de plus en plus fréquents, ses angoisses se transforment en terreur. »

monavis

Après avoir terminé mon écoute de La disparue de la cabine n°10 de Ruth Ware, j’ai téléchargé un nouveau livre audio sur Audible. J’avais envie d’un autre thriller et mon choix s’est porté sur Défaillances de B.A. Paris, puisque j’avais bien aimé son premier roman Derrière les portes. La descente aux enfers d’une femme indépendante qui en retrouve totalement sous la coupe de son mari m’avait fait réfléchir. Et l’intrigue du nouveau roman de l’autrice franco-irlandaise me tentait beaucoup.

En rentrant chez elle un soir d’orage, Cass passe par la forêt pour gagner du temps. Elle voit une voiture sur le bord de la route et s’arrête. Ne voyant pas sortir l’automobiliste de la voiture, elle finit par reprendre son chemin. Et oublie de prévenir les secours comme elle pensait le faire. Elle découvre le lendemain aux infos que l’automobiliste qu’elle a laissée seule dans la forêt a été assassinée.

A partir de là, Cass va perdre pied. Culpabiliser. Se demander si elle doit se signaler à la police. Oublier des rendez-vous, des achats qu’elle a fait, où elle a garé sa voiture. Elle s’inquiète, craint de devenir folle. Folle comme sa mère. Alors, ses défaillances, elle tente de les cacher à son mari. Elle feint de se souvenir, alors que ça ne lui dit absolument rien. Et en même temps, avec tous les appels anonymes qu’elle reçoit chez elle, elle est sûre que le tueur l’a vue et qu’il est à ses trousses.

Un petit avertissement pour commencer : écouter cette histoire, en voiture, la nuit, n’est pas ultra rassurant, surtout quand on arrive à la maison, durant ce petit moment où on a coupé le contact, où tout s’éclaire dans la voiture et où on ne voit rien dehors. Cela fait partie des moments durant lesquels je me sens super vulnérable et – merci à mon imagination débordante – probablement épiée par un tueur psychotique. Donc sachez-le, si vous écoutez des livres audio en voiture et que vous vous laissez tenter par celui-ci, vous aurez peut-être quelques moments d’angoisse.

J’ai assez rapidement deviné le fin mot de l’histoire, mais j’ai pris plaisir à conforter ma théorie. Et puis j’ai tout de suite bien aimé Cass, même si elle n’est pas venue en aide à la femme de la forêt. En même temps, elle s’est arrêtée et a attendu que la conductrice la rejoigne. Cass est loin d’être une égoïste sans cœur, et la culpabilité la ronge. Jusqu’à sombrer dans la folie ?

J’ai beaucoup aimé cette lecture, même si j’ai vu arriver la fin et si vous avez aimé Derrière les portes, je pense que vous ne serez pas déçus.

signature

Défaillances – B.A. Paris – Audible – lu par Maud Rudigoz – 8h55 (janvier 2018)

 

Publicités

5 réflexions sur “Défaillances – B.A. Paris

  1. Pingback: Le poison de la vérité – Kathleen Barber | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s