Rituels – Ellison Cooper

photostudio_1541183163228

le-resume

« Spécialiste des neurosciences, Sayer Altair étudie pour le FBI les profils psychologiques de tueurs en série. Déroutée par une scène de crime très particulière, sa hiérarchie fait appel à elle. On vient de trouver, dans une maison abandonnée de Washington, le corps d’une jeune fille à qui l’on a injecté une drogue hallucinogène utilisée par les shamans d’Amazonie durant les cérémonies rituelles. Lorsque l’on découvre d’étranges symboles mayas sur les lieux, l’enquête se dirige vers un tueur aussi passionnant qu’insaisissable. »

monavis

J’ai récemment eu une conversation très sérieuse avec Stelda à propos des polars, des thrillers et autres romans noirs. Quand je suis rentrée chez moi, j’ai réfléchi à la dernière fois qu’un roman policier m’avait vraiment emballée. Et j’ai réfléchi un moment sans trouver. Et  j’ai arrêté de réfléchir. Alors je ne dis pas que j’ai lu des mauvais polars : j’ai eu de très chouettes surprises, de belles découvertes, de bonnes lectures, je pense notamment à La coupure de Fiona Barton ou Défaillances de B.A. Paris. Mais un roman qui m’empêche de dormir ou qui me fait me creuser la tête (et m’empêche de dormir, on y revient), cela fait tellement longtemps que je ne me souviens plus quand c’était. Et quel livre c’était. Un Louise Penny dans doute.

Et puis j’ai lu Rituels, le premier roman d’Ellison Cooper. Un livre qui m’a été envoyé par les éditions du Cherche-Midi en tant que membre de la #teamthrillerCHM. J’avoue que le résumé ne l’emballage pas plus que ça. La drogue hallucinogène, les symboles mayas, la comparaison avec Le silence des agneaux… Tout ça ne me disait franchement rien. Mais en fait, j’ai été carrément embarquée dans cette histoire et surtout embarquée beaucoup plus loin que j’aurais pu l’imaginer.

Sayer Altair est agent spécial au FBI, elle étudie aussi les neurosciences et s’intéresse au cerveau des serial killers. Elle se jette à corps perdu dans le travail. Il faut dire que sa vie personnelle est plutôt triste. Son fiancé a été tué et elle délaisse sa propre famille (pourtant sa grand-mère est un sacré personnage, elle traque les agresseurs de vieilles dames et les assomme à grands coups de déambulateurs). Quand elle se retrouve en charge de l’enquête sur le tueur à la cage, elle va devoir jouer serré et surtout sans attendre car la vie de jeunes filles – et d’innocents – est en jeu.

J’ai pensé à des tas de pistes, à des tas de scénarios. J’ai pesté imaginant une histoire de jumeaux maléfiques. Et tout ce que j’avais imaginé est tombé à l’eau, je me suis fait balader. Et j’ai adoré ça. Sayer Altair est un flic un peu cliché, solitaire, abîmé par la vie, noyée dans le boulot. Mais elle est tout de même sympa. Enfin, rendue sympa grâce à son voisin et Vesper, le chiot qu’elle recueille un peu contre son gré. Et sa grand-mère est un personnage vraiment cool.

La fin du roman laisse présager une suite et je serai vraiment contente qu’elle paraisse, parce que j’ai aimé l’ambiance et les personnages. Et grâce aux autres membres de la team, qui ont comparé cette enquête à l’ambiance d’Esprits criminels, j’ai fini par regarder quelques épisodes de cette série (que je ne connaissais pas) et rien que pour ça, merci Rituels !

signature

Rituels – Ellison Cooper – Cherche-Midi – 430 pages (octobre 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

6 réflexions sur “Rituels – Ellison Cooper

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s