Parce qu’il le fallait – Emmanuel Bonhomme

photostudio_1542047001419

le-resume

« Que de nouveautés dans la vie de Martin Ségurel ! Il est promu commissaire et devient papa au même moment. La roue tourne. Les soucis, la mort de sa compagne, la disparition de son père, tout cela semble derrière lui. Pourtant, l’affaire sur laquelle il va se trouver risque de perturber son nouvel équilibre. »

monavis

Samedi 24 novembre aura lieu la troisième édition de Polar sur Loire, salle Ockeghem à Tours et ce salon est toujours pour moi l’occasion de me plonger dans des livres des auteurs qui seront présents. Aujourd’hui, je vais vous parler d’Emmanuel Bonhomme et de son dernier roman en date, Parce qu’il le fallait, le troisième et dernier tome de sa série Mentor.

Avant de se lancer dans l’écriture, Emmanuel Bonhomme a d’abord été assistant réalisateur pour le cinéma. Et ça se sent. Parce qu’il le fallait est un roman plein de rebondissements et d’actions.

Martin qui doit gérer ses nouvelles fonctions s et son tout nouveau rôle de papa va se retrouver au cœur de l’enquête sur laquelle il travaille. Enfin, plus particulièrement son père qui est venu du Venezuela pour rencontrer sa petite-fille et faire une surprise à son fils.

Normalement, je n’aime pas démarrer une série en cours et j’ai eu un peu peur de ne pas m’y retrouver en commençant par le dernier tome. Mais pour cela, pas de souci, même si je reste persuadée que c’est toujours mieux de commencer par le début…

A part quelques longueurs, j’ai trouvé ce roman plutôt bien rythmé et l’intrigue est sympa. Les personnages sont chouettes, notamment Martin, même s’il part quand complétement en vrille – non, mais ce type vole un avion pour poursuivre des mecs ! Il ne fait pas les choses à moitié.

Pour ceux qui souhaiteraient rencontrer Emmanuel Bonhomme, rendez-vous à Polar sur Loire, samedi 24 novembre, salle Ockeghem, place de Châteauneuf à Tours. Je suis sûre que ce doit être passionnant de discuter avec lui de la naissance de sa trilogie.

signature

Parce qu’il le fallait, Mentor III – Emmanuel Bonhomme  – LAS éditions – 448 pages (juin 2018)

Publicités

Une réflexion sur “Parce qu’il le fallait – Emmanuel Bonhomme

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 3 épisode 11 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s