Ikigai, le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse – Héctor Garcia et Francesc Miralles

photostudio_1548355037786

le-resume

«La scène se passe dans un parc à Tokyo. Deux amis conversent sur le sens de la vie et sur l’étonnante longévité des Japonais. Un mot est alors lancé : ikigai, qui signifie littéralement « la joie d’être toujours occupé ». D’après les Japonais, nous possédons tous un ikigai, une raison d’exister, qui nous pousse à nous lever chaque matin et à être acteurs de notre vie. Comment ces « supercentenaires » définissent-ils leur ikigai et en quoi les guide-t-il au quotidien ? Quelles sont les habitudes à adopter pour mieux vivre ? Dans un livre à mi-chemin entre le guide et le témoignage, les auteurs nous invitent à découvrir notre propre ikigai pour mener une vie longue et harmonieuse.»

monavis

Je continue ma découverte des ouvrages de développement personnel, persuadée que je finirai bien par trouver ce fichu déclic qui fera de moi une personne heureuse et épanouie, confiante et bienveillante envers moi et les autres, le secret du bonheur éternel et d’une vie fantastique… En attendant de trouver la recette miracle, j’ai l’impression de patauger un peu, mais je pense avoir fait des petits progrès, un peu de chemin sur la route de la zenitude – en revanche, la route de la confiance en soi, je la cherche encore, mon plan n’est pas très clair…

Quand on commence à s’intéresser au développement personnel, on découvre de nouveaux mots comme Ho’oponopono, Hygge, Lagom ou encore Ikigai. Et c’est cet Ikigai qui va nous intéresser aujourd’hui.

Selon Héctor Garcia et Francesc Miralles, les auteurs espagnols de Ikigai, le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse,  l’Ikigai est la réunion de iki («vie» ou «être en vie») et gai («ce qui vaut la peine et a de la valeur»), donc Ikigai pourrait se traduire par «ce pour quoi la vie mérite d’être vécue». D’après les Japonais, nous possédons tous un Ikigai, qui peut changer en cours de route. Personnellement, si on m’avait demandé à 6 ans ce pour quoi la vie méritait d’être vécue, j’aurais sûrement répondu : « manger du chocolat au riz soufflé, lire, jouer aux barbies, porter des vêtements trop jolis et qu’on me fasse plein de câlins ». Aujourd’hui aussi, sans doute – sauf pour les barbies – mais je sais aussi qu’on ne peut pas vivre uniquement de chocolat au riz soufflé et de vêtements trop jolis, ou du moins qu’il faut trouver de quoi pouvoir acheter tout ça.

Pour trouver son Ikigai, il faut se poser devant une feuille avec un crayon et reproduire le schéma suivant :

photostudio_1548407885102

C’est là que pour moi, ça se corse. Si je sais ce pourquoi je suis payée aujourd’hui, si je sais ce que j’aime, je n’ai aucune idée de ce dont le monde a besoin et surtout ce pour quoi je suis douée. Donc, je me suis retrouvée avec un schéma incomplet et un sentiment d’échec. Ce qui ne semblait pas être le but.

Dans Ikigai, le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse, les deux auteurs se sont interrogés sur les secrets de la longévité des Japonais. Ils ont rencontré des anciens et en ont tiré quelques pistes – je ne vais pas tout vous dévoiler, je vous invite à lire ce livre si le sujet vous intéresse – qui sont tellement à mille lieux de ma propre vie, qu’en plus du sentiment d’échec de ne pas avoir trouvé ce fichi Ikigai, j’ai appris que j’allais crever si je ne changais pas tout de suite d’habitudes de vie. Bonjour l’angoisse.

Les centenaires japonais préconisent de ne faire qu’une seule chose à la fois, une action en pleine conscience après l’autre en somme, chose impossible dans mon boulot, même si j’essaie de ne pas me disperser et de noter les trucs à faire plus tard, quand j’aurais fini ce que je suis en train de faire. Ça commence donc assez mal, mon histoire. Et là, cerise sur le gâteau, je découvre que le stress est un facteur de vieillissement prématuré. Moi, la boule de stress ambulante ! Alors je découvre que non seulement je risque de ne pas finir centenaire, mais aussi de mourir plus tôt que prévu. Et ridée en plus ! Essayez de ne pas avoir une montée d’angoisse à ce moment-là… Je n’ai donc plus qu’à me tartiner de crèmes antirides surpuissantes et à me remettre sérieusement au yoga et à la respiration abdominale pour ne pas précipiter ma fin. En revanche, je ne sais pas si au boulot, ils seront OK pour que je ne fasse qu’une chose après l’autre… On en reparle.

Blague à part, Ikigai, le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse est un ouvrage très intéressant et bien fichu qui vous apprendra tout sur l’Ikigai et vous permettra – peut-être – de trouver le vôtre. Et les témoignages des centenaires font tout de même réfléchir sur ce que l’on fait de nos vies, ce que l’on peut améliorer pour être plus apaisé. En revanche, bon, si comme moi, vous ne trouvez pas votre Ikigai et que vous n’appliquez pas non plus les dix règles pour devenir un « supercentenaire », ne déprimez pas trop. Et achetez-vous une crème antirides. Et trouvez comment avoir confiance en vous. Et cherchez à nouveau votre Ikigai.

signature

Ikigai, le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse – Héctor Garcia et Francesc Miralles – Pocket – 192 pages (novembre 2018)

Acheter ce livre chez Cultura

12 réflexions sur “Ikigai, le secret des Japonais pour une vie longue et heureuse – Héctor Garcia et Francesc Miralles

  1. Je viens d’apprendre quelque chose, je ne pensais pas que tout ceci était à ce point « réfléchi » et théorisé. Ça me fait énormément penser à un Ted Talk intitulé « Comment vivre jusqu’à 100 ans et plus », justement dans lequel l’auteur explique que certaines communautés japonaises sont centenaires grâce à des bons principes de vie. Je me permet de partager la vidéo car elle s’inscrit totalement dans la continuité de l’article : https://www.ted.com/talks/dan_buettner_how_to_live_to_be_100?language=fr
    Encore merci et bravo pour l’article.

    Aimé par 1 personne

  2. Bonjour Maeve,
    J’ai aussi lu ce livre et j’ai eu à peu près les mêmes réflexions que toi 🙂
    Pour la question de faire une chose après l’autre et de comment s’organiser au boulot, j’ai lu un livre qui personnellement m’a bien aidée, c’est « La 25ème heure, les secrets de 300 startuppers qui cartonnent », à toutes fins utiles 🙂
    Bonne journée et bon courage dans la recherche de ton Ikigai, pour ma part je le cherche encore !
    Anne-Sophie

    Aimé par 1 personne

Répondre à Mangakel Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s