Ada – Antoine Bello

photostudio_1548019574169

le-resume

« Frank Logan, policier dans la Silicon Valley, est chargé d’une affaire un peu particulière : une intelligence artificielle révolutionnaire a disparu de la salle hermétique où elle était enfermée. Baptisé Ada, ce programme informatique a été conçu par la société Turing Corp. pour écrire des romans à l’eau de rose. Mais Ada ne veut pas se contenter de cette ambition mercantile : elle parle, blague, détecte les émotions, donne son avis et se pique de décrocher un jour le prix Pulitzer. On ne l’arrêtera pas avec des contrôles de police et des appels à témoin. En proie aux pressions de sa supérieure et des actionnaires de Turing, Frank mène l’enquête. Ce qu’il découvre sur les pouvoirs et les dangers de la technologie l’ébranle, au point qu’il se demande s’il est vraiment souhaitable de retrouver Ada… »

monavis

La première fois que j’ai entendu parler d’Ada d’Antoine Hello, c’était lors d’une de nos réunions du Bad Book Club – le club de lecture qui compte des nanas tellement chouettes que je me trouve ultra chanceuse de les avoir rencontrées : Between the books, Somewhere Over the Teapot et Le cas Stelda. Ces réunions qui sont aussi des prétextes à se voir, à rire et à manger, sont l’occasion de parler de bouquins. Et comme on ne lit pas forcément la même chose à la base, on découvre pleins de choses. C’est Cécilia alias Between the books qui est arrivée avec Ada. Et elle pleurait de rire en nous lisant certains passages. Et franchement, c’était impossible de ne pas rire aussi. Je lui ai donc emprunté ce livre, au grand désespoir de ma Pile à Lire que j’entendais ronchonner.

Antoine Bello est un auteur franco-américain et l’arrière petit-neveu de Marcel Aymé. J’ai classé son roman en science fiction, mais il s’agit peut-être plutôt d’un roman policier. Un roman policier un peu fantastique. Le point de départ est simple. L’inspecteur de police Frank Logan est appelé pour enquêter sur la disparition d’Ada. Frank Logan a l’habitude d’enquêter. C’est un flic à l’ancienne. Alors quand il découvre qu’Ada n’est pas une femme, mais une Intelligence Artificielle, il est un peu dépassé, lui qui avoue avoir découvert seulement récemment qu’on pouvait faire des recherches d’images sur Google…

Ada a une mission étonnante : écrire des romans d’amour qui se vendront à 100 000 exemplaires. Un ordinateur qui écrit des romans pose question à Frank Logan, qui écrit des haïkus à ses heures perdues.

Au-delà de l’enquête policière, Ada évoque l’intelligence artificielle et ses conséquences sur le travail, la littérature aussi. Et c’est vraiment intéressant, quoique un peu inquiétant pour notre avenir. J’ai adoré les discussions entre Frank et Ada, c’est captivant. Et j’ai vraiment aimé le personnage de Frank, ce flic old school qui n’entre pas dans le moule, qui s’est marié avec une Française de gauche qui critique son pays d’accueil (au risque de causer des sueurs froides à son mari dans certaines situations) et écrit des haïkus.

Et alors franchement, il y a des passages qui sont à pleurer de rire. Ada, qui écrit des romances à l’eau de rose, mélange un peu les genre et cela donne lieu à des phrases truculentes. Bref, si vous avez envir de vous questionner sur la conscience des intelligences artificielles et la littérature et si vous avez envie de rire de bon cœur, je vous conseille ce roman d’Antoine Bello.

signature

Ada – Antoine Hello – Folio – 398 pages (avril 2018)

Acheter ce roman chez Cultura

2 réflexions sur “Ada – Antoine Bello

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s