La maison – Vanessa Savage

photostudio_1548245855915
le-resume

« La maison où Patrick a passé toute sa jeunesse n’est pas une demeure comme les autres. Quinze ans plus tôt, elle a été le théâtre d’un drame inconcevable : toute une famille y a été retrouvée massacrée. Cela n’empêche pas Patrick de conserver le souvenir de moments irremplaçables dans ces lieux, comme seule l’enfance sait en créer. Il décide de la racheter. Sa femme, Sarah et leurs deux enfants s’y installent à contrecœur.
L’atmosphère qui colle à la maison, son trouble mystère, oppresse Sarah. Ses psychoses reprennent, de plus en plus sombres. Et Patrick n’est plus le même. Son comportement se modifie peu à peu. »

monavis

Vanessa Savage vit au Pays de Galles et La maison est son premier roman. Et moi, quand j’ai découvert de quoi parlait son livre, j’ai tout de suite eu envie de le lire.

Quand j’étais plus jeune, j’ai lu beaucoup de Stephen King, j’adorais ça. Je pense que je le paye encore aujourd’hui car mon sommeil est peuplé de cauchemars, mais là n’est pas la question. Shining est l’un de mes romans préférés (en revanche, rien que de repenser au film, mes cheveux se dressent sur ma tête…).

Un peu comme dans Shining, on sent que Sarah et Patrick tentent de prendre un nouveau départ. Et les raisons sont finalement assez semblables. Sauf que dans le roman de Vanessa Savage, la famille sait à peu près à quoi s’attendre…

Patrick a vécu enfant dans une maison. Et son rêve est de pouvoir la racheter et y vivre à nouveau. Sauf que ce n’est pas une maison comme les autres. Quinze ans plus tôt, une famille y a été massacrée. Et si Patrick est fou de joie de s’y installer, sa femme et ses enfants n’ont pas du tout envie d’aller vivre dans la célèbre « maison du crime ». Mais devant l’insistance de Patrick, Sarah utilise son héritage et signe pour une nouvelle vie.

Vous vous doutez bien que ça ne sera pas vraiment un moment de plaisir et que tout le monde va progressivement basculer dans la folie, la peur ou la violence. La maison est-elle à l’origine de ces changements ? L’horreur a-t-elle démarré seulement quinze ans plus tôt ? À qui peut-on vraiment se fier ? Sortiront-ils d’ici vivants ? Voici quelques questions que vous pourrez vous poser en lisant ce roman.

Si vous aimez ce genre de littérature, je vous conseillerais bien de le lire. J’ai passé un bon moment à essayer de trouver les origines du danger. J’ai eu envie de gratter les murs, d’arracher le papier peint et de lessiver les planchers pour voir si La maison pouvait repartir sur des bases saines. Mais peut-être que la moisissure et l’humidité l’emporteront quoi qu’il arrive…

signature

La maison – Vanessa Savage – Éditions de La Martinière – 426 pages (février 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

8 réflexions sur “La maison – Vanessa Savage

    • Selon Lutin n°3, tu n’es pas vieille, donc il faut trouver une autre excuse. Je pense que pour moi, c’est que j’arrive au bout de mon quota d’horreur. J’ai encore un peu de marge pour les thrillers ! Heureusement qu’il te reste la chick-lit !
      Des bisous,
      Maeve

      J'aime

  1. Pingback: De Clarisse Sabard à Leni Zumas | Mademoiselle Maeve

Répondre à lewerentz Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s