Échange fatal – Siobhán MacDonald

photostudio_1549890717486

le-resume

«Plus jamais vous n’échangerez votre maison avec des inconnus… Pour les vacances de la Toussaint, Kate et Hazel décident d’échanger leurs domiciles. Kate est irlandaise et pense qu’une semaine à New York sera salvatrice pour son couple et sa famille. Hazel vit à Manhattan et rêve de retourner à Limerick, sur les terres de son enfance, avec son mari et leurs deux enfants. Mais les vacances idylliques virent au cauchemar. Quand s’ouvre ce roman, un coffre de voiture se referme. A l’intérieur, le cadavre d’une femme…»

monavis

Je frôlais la panne de lecture quand j’ai sorti Échange mortel de Siobhán MacDonald de ma Pile à Lire. Rien ne me faisait particulièrement envie et j’avais un peu peur de gâcher un chef-d’œuvre avec mon humeur maussade ou de passer à côté d’un feel-good book. Alors j’ai pioché dans la valeur sûre : le thriller – normalement ça marche à tous les coups (ou presque).

Je me souviens avoir été séduite par ce résumé d’échange de maison, de mystère autour de l’identité de la victime et par le nom typiquement irlandais de l’auteure – d’ailleurs Siobhán est un prénom que j’aime beaucoup et un des seuls prénoms irlandais que je dois à peu près prononcer correctement.

Kate vit à Limerick avec son mari et ses deux enfants. Son mari Mannix semble distant, son fils est harcelé à l’école et les finances de la famille ne se portent pas bien. Mais pour changer les idées de toute sa famille, elle pioche dans ses petites économies secrètes pour embarquer tout le monde à New York en profitant d’un échange de maison avec Hazel qui a envie de retourner en Irlande et d’y amener sa famille. Hazel aussi a deux enfants et un mari, Oscar, qui semble violent. D’ailleurs, elle cache des hématomes sous son fond de teint. Bientôt une des deux femmes va être assassinée. Mais laquelle ? Et pourquoi ?

Échange mortel est un roman choral et on découvre l’histoire à travers les yeux de Kate, Mannix, Hazel et Oscar. On fait d’abord connaissance avec Kate et je dois avouer que je me suis dit que je préférais que ce soit Hazel qui soit assassinée, parce que je trouvais Kate sympa – je suis un monstre, d’autant qu’Hazel a l’air sympa aussi et surtout a l’air d’avoir été un peu abîmée par la vie. Alors, elle ne mérite pas non plus de se faire assassiner, la pauvre (non mais franchement, comment ai-je pu penser un truc pareil ?).

Sans rentrer dans les détails et sans vous dévoiler la fin (ce serait dommage), je dois quand même vous dire que si j’ai passé un bon moment, je n’ai pas été totalement fascinée par l’histoire. J’ai même cru que tout suspense allait s’arrêter à la moitié du livre, mais Siobhán MacDonald avait encore quelques tours dans son sac.

Alors non, ce n’est pas le thriller du siècle, mais il fait le job comme dirait un libraire que j’aime bien. Et je serais curieuse de lire un second roman de Siobhán MacDonald si un jour elle en écrit un autre. En revanche, Échange mortel ne m’a pas guérie de ma « presque panne de lecture », je crains le pire pour les jours à venir…

signature

Échange mortel – Siobhán MacDonald – France Loisirs – 340 pages (septembre 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

Une réflexion sur “Échange fatal – Siobhán MacDonald

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 2 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s