La dernière réunion des filles de la station-service – Fannie Flagg

photostudio_1550248570906

le-resume
« Point Clear, Alabama. Après avoir marié la dernière de ses filles, Sookie Poole aspire à un repos bien mérité. Elle aimerait se consacrer enfin à elle, à son couple, faire avec Earle, son mari, les voyages dont elle rêve. Mais elle doit encore compter avec sa mère, l’incroyable Lenore Simmons Krackenberry qui, à 88 ans, épuise les infirmières à domicile les unes après les autres. Si certains de ses coups d’éclat récents peuvent laisser penser qu’elle souffre de démence sénile, le diagnostic n’est pas aisé à établir car, toute sa vie, son comportement a été des plus excentriques. Le jour où un mystérieux interlocuteur révèle à Sookie un secret de famille parfaitement inattendu, son existence vole en éclats, à commencer par ses rapports avec sa mère. Afin de comprendre qui elle est vraiment, Sookie va alors se mettre sur la piste d’une femme exceptionnelle, Fritzi, qui, en 1940, tenait avec ses trois sœurs une station-service dans le Wisconsin. Le destin incroyable de Fritzi donnera-t-il à Sookie une nouvelle inspiration pour sa propre vie ?   Fannie Flagg met ici en scène deux femmes, Sookie et Fritzi, qui, à quelques décennies d’intervalle, vont devoir se réinventer. Connaisseuse aguerrie des pleins et des déliés de la destinée, elle nous offre une nouvelle fois un roman au charme fou, à la fois tendre, touchant, comique et riche en retournements. »

monavis

Franchement, je ne sais pas pourquoi je n’avais pas encore lu les livres de Fannie Flagg avant de me plonger dans Toute la ville en parle, mais ce n’est pas grave, car je sais que je peux puiser dans ses romans en cas de coups de blues (encore que, même si je ne me souviens pas très bien de l’histoire car je l’ai vu il y a longtemps, mais il me semble bien avoir pleuré comme une madeleine en regardant l’adaptation cinématographique de Beignets de tomates vertes).

J’ai donc lu un autre roman de l’auteure, La dernière réunion des filles de la station-service qui traînait depuis longtemps dans ma Pile à lire, honte à moi. Mais c’était peut-être le bon moment pour le lire, après tout, et tant pis s’il a pris la poussière près de mon lit pendant… plusieurs années.

La dernière réunion des filles de la station-service nous raconte l’histoire de Sookie Poole, qui aimerait bien se reposer un peu depuis que ses filles sont enfin mariées. Mais entre sa mère, personnage tellement haut en couleurs qu’il est difficile de savoir si elle est seulement spéciale ou totalement cinglée, et l’incroyable qu’elle vient de découvrir, elle craint de devenir folle et fait tout pour cacher ses inquiétudes à son mari, ses filles (et surtout sa mère).

Sookie est un personnage vraiment attachant. Je l’ai aimée tout de suite. Et je savais que je serais triste de la quitter (et en effet, j’ai été triste de la quitter). Un peu comme Odette dans Les Suprêmes d’Edward Kelsey Moore. Elle est drôle, touchante et fantasque. Mon Dieu, ses rendez-vous avec le psy sont tellement drôles !

Dans ce roman, on fait aussi connaissance avec Fritzie, qui a fait partie des WASP durant la Seconde Guerre mondiale – les femmes pilotes qui ont risqué leur vie et que l’on a fini par remercier avec une gentille tape dans le dos quand les hommes sont revenus. Elles étaient plus de 1000 et il a fallu des décennies pour que l’Amérique reconnaisse leur courage et leur travail. Le destin de Fritzie et de ses camarades est fascinant, tout comme le boulot qu’elle et ses sœurs ont abattu pour maintenir à flot la station-service familiale.

Bref, encore une très joli livre, anti-morosité, un livre doudou, mais qui en plus vous fera découvrir des filles inspirantes !

signature

La dernière réunion des filles de la station-service – Fannie Flagg – Cherche-Midi – 462 pages (avril 2015)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

5 réflexions sur “La dernière réunion des filles de la station-service – Fannie Flagg

  1. Eh oui ! C’est le livre que j’ai prêté à mes collègues qui l’ont dévoré et que j’ai offert à ma meilleure amie. Le coup de cœur assuré ! Je ne sais pas ce que donne « Nous irons tous au paradis » qui est dans ma pile à lire. Mais « Toute la ville en parle » est certainement une de mes prochaines lectures. Bises

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Tag Le livre que… | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s