Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

photostudio_1552824668549
photostudio_1555885361723

« Justine, vingt et un ans, vit chez ses grands-parents avec son cousin Jules depuis la mort de leurs parents respectifs dans un accident. Justine est aide-soignante aux Hortensias, une maison de retraite, et aime par-dessus tout les personnes âgées. Notamment Hélène, centenaire, qui a toujours rêvé d’apprendre à lire. Les deux femmes se lient d’amitié, s’écoutent, se révèlent l’une à l’autre. Grâce à la résidente, Justine va peu à peu affronter les secrets de sa propre histoire. Un jour, un mystérieux « corbeau » sème le trouble dans la maison de retraite et fait une terrible révélation. »

coupdecoeur

Après avoir terminé l’écoute de Changer l’eau des fleurs, sublime second roman de Valérie Perrin, je n’avais évidemment qu’une seule envie : lire Les oubliés du dimanche et quand je l’ai trouvé dans une bouquinerie, je n’ai pas hésité plus d’une seconde (en plus, il était en super bon état). Mais il a fallu que j’attende un peu pour me plonger dans l’histoire de Justine.

Justine a vingt-et-un ans. Elle travaille aux hortensias, la maison de retraite de Milly. Milly, c’est la ville dans laquelle elle a grandi. Elle a été élevée par ses grands-parents, comme son cousin, à la mort de leurs parents. Elle aime son travail, les petits vieux et leurs histoires. Et elle aime surtout Hélène, une résidante qu’elle appelle La Dame de la plage. Elle note dans un cahier bleu les histoires d’Hélène, pour qu’elles ne disparaissent pas.

Les oubliés du dimanche, ce sont ces petits vieux que personne ne vient jamais voir. C’est triste. C’est aussi ce que pense Justine et le corbeau qui sévit aux hortensias…

Je trouve ce titre vraiment poétique. Comme Changer l’eau des fleurs. Et comme Changer l’eau des fleurs, Les oubliés du dimanche est une petite pépite de douceur. C’est un roman tendre et drôle. Une histoire à tiroirs, difficile à résumer. Car il y a l’histoire de Justine, celle d’Hélène, des parents de Justine, de ses grands-parents, celle du corbeau, du petit-fils d’Hélène qui met Justine dans tous ses états, du garçon qu’elle voit de temps en temps mais dont elle ne se rappelle pas le nom…

Les oubliés du dimanche, c’est un livre qui touche et qui résonne même après la dernière page tournée. Il fait partie de ces romans que l’on chérit et que l’on est à la fois heureux et triste d’avoir lu. Heureux car c’est vraiment beau et triste parce qu’on ne le découvrira plus.

Il a reçu à sa sortie une dizaine de prix littéraires et franchement je ne suis pas étonnée.

photostudio_1555881547414

Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin – Le Livre de Poche – 409 pages (octobre 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

 

4 réflexions sur “Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 3 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s