Miracle Morning – Hal Elrod

photostudio_1553105982942

le-resume

«Hal Elrod est conférencier en développement personnel et motivation. Se lever tôt pour s’offrir un supplément de vie… Et si la clef du bonheur et de la réussite se trouvait dans cette nouvelle résolution ? C’est la découverte qui a changé la vie d’Hal Elrod ainsi que celle de milliers de lecteurs. Démarrez votre journée par une à deux heures rien qu’à vous, profitez de ce moment de calme pour méditer, faire du sport, lire et, surtout, préparer les objectifs de votre journée, comme une nouvelle aventure à entamer chaque matin. Et faites de votre quotidien un miracle !»

monavis

Quand j’ai entendu parler du Miracle Morning, j’ai d’abord pensé : « ça ne va pas la tête ! », puis histoire d’enfoncer le clou, j’ai ajouté « Jamais ! ». Et si vous aussi vous avez vu Fievel et le Nouveau Monde quand vous étiez enfants, vous savez qu’il ne faut « jamais dire jamais » (j’en profite pour m’excuser auprès de mes parents – qui ne lisent pas mon blog pourtant – pour leur avoir cassé les oreilles avec cette chanson, c’était mon Libérée, délivrée à moi).

Pourquoi jamais ? Parce que j’aime dormir le matin, parce que sans réveil, je suis capable de dormir jusqu’à treize heures (et même parfois avec un réveil) et parce qu’on a un rythme un peu décalé à la maison : moi avec mes horaires de bureau à temps partiel qui ne m’obligent à me lever tôt que trois jours par semaine) et Fred qui finit tard le soir. Du coup, on dîne tard, on veille tard. Bref l’idée de me lever à cinq heures du matin pour méditer ne me serait pas venu à l’esprit.

Oui, mais voilà, changement de boulot, changement de couleur de cheveux et changement de routine, je me suis dit que je pourrais tenter le coup du Miracle Morning afin de trouver un peu de temps en plus pour faire des trucs (revenir à un trente-six heures de travail par semaine, il allait bien falloir que j’arrive à m’organiser autrement pour caser les trucs que j’avais l’habitude de faire à d’autres moments). Et du coup, je me suis dit que j’allais commencer le Miracle Morning en même temps que mon nouveau boulot, histoire de profiter d’un élan d’enthousiasme.

Je suppose que vous voyez venir les ennuis. Nouveau rythme + nouvel environnement = fatigue… Et j’ai eu envie d’ajouter à cela des heures de sommeil en moins… Mais avant de revenir sur mon expérience, parlons un peu du Miracle Morning.

L’inventeur du concept du Miracle Morning, suivi par des adeptes enthousiastes, si l’on regarde les témoignages et les fils de conversations dans les groupes de soutien, est un Américain. Et c’est un survivant. A vingt ans, Hal Elrod a eu un très grave accident de la route. Et il a raconté son expérience dans un livre et a assuré de nombreuses conférences sur le sujet. Et puis il s’est endetté et a eu besoin de trouver de l’argent, beaucoup, rapidement. Et cette quête financière a son importance dans son Miracle Morning. Il a commencé à se lever plus tôt, puis encore plus tôt, puis encore plus tôt pour réfléchir à une manière de gagner de l’argent. Il s’est mis à méditer. Et hop, grâce à sa nouvelle routine, il a commencé à renflouer son compte en banque. Et il a fini par partager sa routine avec le monde entier, étant donné que ça avait fonctionné pour lui. Et il a renfloué son compte en banque, bis.

Le livre est pas mal orienté sur la réussite financière, mais on peut l’adapter à ce que chacun souhaite (et visiblement, moi, je ne souhaite pas me lever trop tôt). Moi, je ne me suis pas mis des objectifs de dingue. Bien sûr, j’aurais pu dire que je voulais perdre dix kilos ou apprendre la langue des signes. Mais je me suis dit que si j’arrivais à faire un peu de rangement, à me maquiller et à prendre un petit déjeuner et gérer mes publications de blog avant de quitter la maison. Et éventuellement lire deux ou trois minutes, ce serait déjà très cool et plus tranquille le soir en rentrant. Mon objectif est en fait, la tranquillité le soir.

J’ai donc programmé mon réveil trente minutes plus tôt (6h40) et je me suis fait un petit rituel avant de m’endormir pour m’encourager à me lever en pleine forme et de bonne humeur. Ça a duré une petite semaine avant que je ne coupe mon réveil sans m’en rendre compte et que j’ouvre les yeux en catastrophe à 8h15 (je pars à 8h40, j’étais carrément large). Et encore une petite semaine pour que je refasse la même chose et que je me lève à 8h20 (ça commence à être un peu juste et on oublie le make ou égale petit déjeuner). Ça ne m’arrive jamais. JAMAIS. Et je dois avouer qu’à part les quelques jours où j’arrive à me lever facilement, et où j’arrive à prendre un peu de temps pour me préparer sans courir et à commencer ma journée de boulot détendue, je suis une loque. Je me traîne comme une vieille pantoufle ou alors je dois courir comme une cinglée parce que j’ai à peu près trois minutes pour sortir de mon lit et sauter dans ma voiture. Autant vous dire que quand j’arrive au bureau, je ne suis pas vraiment glamour et que la trace d’oreiller sur la joue fait office de maquillage.

Alors peut-être que je n’ai pas un objectif assez fort en vue ? Peut-être surtout que j’ai besoin de dormir. Quoi qu’il en soit, je vais terminer le mois parce qu’il paraît qu’il faut 30 jours selon l’auteur pour mettre en place cette routine. Et si ça ne fonctionne pas, je me recouche.

signature

Miracle Morning – Hal Elrod – Pocket – 264 pages (juin 2017)

Acheter ce livre chez Cultura

Publicités

13 réflexions sur “Miracle Morning – Hal Elrod

  1. je ne suis pas très convaincue non plus…ça m’arrive de me lever plus tôt, pour caser mes séances d’entrainement quand il fait vraiment trop chaud en journée…le reste de la journée est difficile à assurer après quand même…en plus dans la maison tu ne peux pas faire ce que tu veux car tu ne veux pas réveiller tout le monde non plus…

    Aimé par 1 personne

    • Oui, nous n’avons pas tous besoin du même quotas d’heures de sommeil (d’ailleurs je pense que ta mère ne dors pas, ce n’est pas possible, comment fait-elle autrement pour tout gérer ?). Et surtout certains sont plus efficaces le soir que le matin. Tu n’es pas du matin. C’est tout. Moi je ne suis ni du matin ni du soir en ce moment 😂
      Gros bisous !
      Maeve

      J'aime

  2. Parfois je me dis que ça doit être chouette tout ce temps dégagé par moins de sommeil. J’ai pas mal de collègues qui ne dorment que 4 ou 5h par nuit, pètent la forme et enchainent les activités. Personnellement, j’aurais plutôt tendance à avoir besoin de 9h de sommeil et comme je suis du soir, j’ai du mal le matin. Et comme je me lève à 6h15, les 9h ne sont JAMAIS au compteurs. SI je devais mettre le réveil 30 minutes plus tôt, ça ferait du 5h45. Et là, BAM, barrière psychologique, noway. Bref, je me dis que je ne suis sans doute pas assez courageuse et je continue à maudire mon réveil tous les matins. Des bises de dormeuse.

    Aimé par 1 personne

    • Il semble que le Miracle Morning ne soit pas pour toi. Mais ce n’est pas grave, toutes les méthodes de développement personnel ne peuvent pas te convenir. Il faut trouver sa routine. Moi je me lève un peu plus tôt quand je peux et je ne me rends pas malade quand je reste au lit.
      Bises et bises,
      Maeve

      J'aime

  3. Ah Ah! J’en ai déjà entendu parlé de ce bouquin. Mais si je me lève plus tôt, mes enfants ont un radar intégré 😅
    Et puis ces derniers temps, vu le nombre de réveil par nuit, les minutes de sommeil sont précieuses 😊

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s