Chocolat – Joanne Harris

photostudio_1553258797962

le-resume
« A Lansquenet, petit village perdu quelque part en France, mis à part les sempiternels sermons du sombre Reynaud, le curé intégriste de la paroisse, il ne se passe jamais rien. Alors, quand Vianne Rocher et sa fille Anouk décident de s’y installer pour ouvrir une chocolaterie, c’est tout le village qui se met à jaser. Ce qui est assez facile : Vianne n’est pas mariée, elle ne va pas à l’église, et même, elle ose ouvrir sa boutique de délices en plein carême ! Cela fait d’elle la cible idéale pour ce pauvre Reynaud et sa troupe de grenouilles de bénitier. Mais, contre toute attente, Vianne semble très bien s’intégrer dans le village ensorcelé par ses douceurs : ç’en est trop pour ses adversaires, qui vont tout faire pour lui barrer la route, allant jusqu’à la traiter publiquement de sorcière. Mais sur ce point, peut-être n’ont-ils pas tout à fait tort… »


monavis

Chocolat était dans ma Pile à Lire depuis tellement longtemps que je n’arrive plus à me souvenir quand il est arrivé. Je sais comment en revanche. Une surprise pour mon anniversaire, mes parents qui ont débarqué sans prévenir pour me faire un bisou. Et avec des tas de livres, dont ce roman de Joanne Harris et la suite Des pêches pour Monsieur le curé. Je savais que je les lirais à un moment, mais que je les lirais à la suite et que, du coup, il me faudrait un peu de temps devant moi pour le faire. Oui, mais à raisonner comme cela, on peut laisser traîner et d’ailleurs, plusieurs années de PAL montrent bien que c’est ce qui est arrivé. Et puis, là, je suis dans une période de lâcher-prise, pas le choix, j’ai moins de temps pour lire et bizarrement, je ne me sens pas sous pression. J’en profite donc pour exhumer des livres qui ne devraient pas être ignorés si longtemps.

J’ai vu, il y a environ mille ans, le film inspiré de Chocolat, avec Juliette Binoche et Johnny Depp. Même si je ne me souviens pas de l’histoire. A part quelques bribes cachées derrière un gros nuage de brume. Le film date de 2000, donc j’exagère un peu, mais pas du tout quand je dis que je ne me souviens pas de grand chose. Dommage d’ailleurs car il semble qu’il y ait pas mal de différences entre le roman et le film.

Vianne s’installe dans un petit village en France avec sa petite fille Anouk. Un petit village où on  n’aime pas franchement les étrangers, on s’en méfie. On est plus habitué à écouter le curé dimanche et à filer doux. Alors l’arrivée de Vianne interpelle. Et l’ouverture de son commerce – une chocolaterie – en plein carême n’est pas du goût de tout le monde à Lansquenet.

Chocolat est comme un conte de fée, une fable, avec une pointe de magie et un ennemi tapi dans l’ombre. On se laisse complètement envoûter par l’histoire, racontée par Vianne et par le curé de Lansquenet. On y découvre des personnages attachants et d’autres qu’on aimerait bien faire disparaître d’un coup de baguette magique.

C’est une belle histoire, un peu fantastique, très humaine et je me suis empressée de me plonger dans Des pêches pour Monsieur le curé pour retrouver cette ambiance magique qui imprègne ce roman. Bref, je n’aurais jamais dû attendre si longtemps pour lire Chocolat, mais peut-être que je l’ai lu au moment où j’en avais besoin ? J’ai envie de croire qu’il y a un peu de magie dans tout cela.

signature

Chocolat – Joanne Harris – Charleston – 400 pages (août 2013)

lectricecharleston

Publicités

3 réflexions sur “Chocolat – Joanne Harris

  1. Pingback: Des pêches pour Monsieur le Curé – Joanne Harris | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s