Les fleurs d’hiver – Angélique Villeneuve

photostudio_1556468290546
photostudio_1555885361723

« Jeanne et Toussaint, jeune couple d’ouvriers parisiens soudé par l’amour en dépit des aléas de la vie, voit son quotidien déchiré par la déclaration de guerre de 1914. Toussaint part au front tandis que Jeanne, ouvrière fleuriste, élève seule leur petite fille dans un climat de pénurie. L’absence est combattue par des lettres qui ouvrent sur une forme de communication jusque-là inconnue, maladroite parfois, bouleversante souvent. Fin 1916, Toussaint est blessé à Verdun et sera hospitalisé au Val-de-Grâce pendant presque deux ans. L’histoire commence au soir de son retour, quelques jours avant la fin de la guerre. L’homme que Jeanne retrouve est changé, retiré en lui-même, le visage dissimulé sous un bandeau : Toussaint est une Gueule cassée. Tandis que Sidonie, la voisine, reçoit enfin des nouvelles de son fils disparu au combat, chacun tente de trouver sa place dans l’espace minuscule de l’appartement. Jeanne mène sa propre bataille pour renouer des liens avec son mari et, peu à peu, la force de l’amour et du désir charnel viennent remplacer les mots. »
photostudio_1555885425446

Les fleurs d’hiver d’Angélique Villeneuve était dans My Book Box #32 de janvier 2019, dont  le thème était Se retrouver. Dans cette box, il y avait aussi du thé et des bonbons au miel pour affronter l’hiver (attentionné), ainsi qu’une interview de l’auteure en plus du petit magazine.

En découvrant le résumé de Fleurs d’hiver, j’ai su que je ne laisserais pas très longtemps ce livre dans ma Pile à Lire, il fallait juste trouver le moment. Et j‘ai profité d’un dimanche gris et d’un mal de tête qui me rendait bonne à rien pour découvrir l’histoire de Jeanne et Toussaint. 

photostudio_1556461636471

Toussaint est parti au front. Jeanne s’est retrouvée seule avec leur petite fille, travaillant onze à douze heures par jour pour nourrir Léonie et chauffer leur minuscule logement. Lorsque son mari revient enfin, après deux ans passés au Val-de-Grâce, Jeanne doit réapprendre à vivre avec son mari. Un autre Toussaint. Plus grand, silencieux et une partie du visage arrachée. Toussaint est une Gueule cassée. Un homme qui lui a écrit un terrible mot de l’hôpital : « je veux que tu viennes pas ». Pas facile de retrouver l’équilibre du couple, pas facile d’être la mère, l’épouse, l’amie, celle qui se tue tue au travail et qui tient tout le monde à bout de bras.

Les fleurs d’hiver est une très belle parenthèse littéraire. Un joli roman sur les retrouvailles, celles qui se font en douceur, par le regard, la peau… C’est plein de poésie et d’amour. Encore bravo à la super équipe de My Book Box qui a déniché cette petite pépite.

photostudio_1555881547414

Les fleurs d’hiver – Angélique Villeneuve – Libretto – 153 pages (septembre 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

5 réflexions sur “Les fleurs d’hiver – Angélique Villeneuve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s