Jamais deux sans trois – M.C. Beaton

photostudio_1555244453296
photostudio_1555885361723

« Lasse de courir après des chats et des chiens égarés, Agatha accepte la sollicitation d’un certain Robert Smedley : cet homme fortuné est persuadé que son épouse le trompe. Rien de plus tentant pour notre extravagante Agatha que de coincer la jeune, jolie et très dévote Mrs Smedley, un peu trop parfaite pour être honnête. Mais c’était compter sans une autre affaire de disparition qui lui tombe sur le coin du nez. Jamais deux sans trois ? »
photostudio_1555885425446

Bal fatal, la quinzième aventure d’Agatha Raisin, m’a redonné un peu d’enthousiasme pour cette série de M.C. Beaton qui commençait un peu, selon moi, à tourner en rond. Du coup, j’ai commencé avec plaisir Jamais deux sans trois, le seizième tome, finalement ravie de retrouver Agatha.

L’agence de détectives d’Agatha fonctionne bien. Emma, la voisine, n’y travaille plus – et pour cause ! – et Agatha est à la recherche d’un nouveau photographe. La femme du pasteur lui suggère de prendre Phil à l’essai, un passionné de photo septuagénaire – Agatha n’ose pas dire non à Mrs Bloxby. Et Harry intègre aussi l’équipe. Avec son look cuir et piercings, il détonne un peu dans cette agence, mais il fait rapidement ses preuves en retrouvant en une seule fois une brassée de chiens et de chats disparus. 

Un peu désesperée de n’avoir que des disparitions d’animaux à se mettre sous la dent, Agatha accepte une affaire d’adultère et une autre de disparition, celle d’une jeune fille. Et elle se retrouve au cœur d’une intrigue complexe et, comme toujours, très dangereuse.

Il y a beaucoup d’humour – j’ai adoré le coup du sac plastique balancé chez les voisins (seuls les vrais savent, comme on dit). On voit qu’Agatha devient presque attentionnée au contact des autres. Elle brise petit à petit sa carapace – mais reste un dragon quand il s’agit de venir en aide à ses amis.

J’ai eu un peu peur car, plusieurs fois, l’air de rien, le nom de James est venu dans les conversations. Charles en faisait mention, Agatha repensait à lui avec nostalgie… Et évidemment, rien n’est vraiment un hasard. Et je suis un peu déçue, je commençais à bien apprécier la nouvelle Agatha, celle qui n’est pas en train de tout faire pour plaire à ce fichu James.

Bon, j’attends tout de même la suite. J’ai envie de savoir ce qui va arriver, mais je crains le pire… Je crains surtout d’en avoir ras-le-bol des hommes d’Agatha.

photostudio_1555881547414

Jamais deux sans trois – Agatha Raisin enquête tome 16 – M.C. Beaton – Albin Michel – 306 pages (février 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

Les précédents tomes :
La quiche fatale
Remède de cheval
Pas de pot pour la jardinière
Randonnée mortelle
Pour le meilleur et pour le pire
Vacances tous risques
A la claire fontaine
Coiffeur pour dames
Sale temps pour les sorcières
Panique au manoir
L’enfer de l’amour
Crime et déluge
Chantage au presbytère
Gare aux fantômes
Bal fatal

Publicités

3 réflexions sur “Jamais deux sans trois – M.C. Beaton

  1. Ohlala, j’ai tellement pensé à toi en lisant le nom de James!!! allez, on croise les doigts pour ne pas être déçues. et sinon, on se rabattra sur un petit Kristin Higgins ;). encore un grand merci pour le prêt ❤

    Aimé par 1 personne

  2. Pingback: Cache-cache à l’hôtel – M.C. Beaton | Mademoiselle Maeve

Répondre à Mademoiselle Maeve Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s