L’instant d’une vie – Sylvie Schenk

photostudio_1556809845667
photostudio_1555885361723

« Née dans un petit village des Alpes au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, Louise a dix-huit ans lorsqu’elle part s’installer à Lyon, où elle rencontre Henri, pianiste de jazz. Après quelques mois, Henri et Louise se séparent. Henri, fils de résistants assassinés par les nazis, reproche à Louise sa naïveté et son manque d’engagement politique. L’été suivant, Louise se rapproche de Johann, étudiant allemand qu’elle décide de suivre dans son pays. Peu à peu, alors que la vie défile, Louise est rattrapée par l’histoire, l’histoire avec sa grande hache. Un très beau roman sur l’identité féminine et le sentiment d’appartenance, les blessures de l’enfance et le poids de la culpabilité. »
photostudio_1555885425446

Ce qui est bien avec le blog, c’est que j’ai appris à ne pas m’arrêter à une première impression. La littérature allemande n’était pas du tout mon truc et j’avais tendance à reposer un livre après avoir découvert que l’auteur était Allemand. Pareil pour les romans traitant de la Seconde Guerre mondiale, un sujet sensible.

Et pourtant, une partie de mes coups de cœur sont des livres allemands et une autre des romans sur la Seconde Guerre mondiale. Comme quoi, c’est intéressant d’aller au-delà de ses préjugés.

L’instant d’une vie de Sylvie Schenk n’est ni un roman allemand, ni un roman sur la Seconde Guerre mondiale, alors pourquoi cette introduction ? Parce que L’instant d’une vie est presque un roman allemand et presque un roman sur la Seconde Guerre mondiale.

Comme son héroïne Louise, Sylvie Schenk a quitté la France pour s’installer en Allemagne. Et son roman a eu un grand succès là-bas. Et si L’instant d’une vie ne se déroule pas pendant la Seconde Guerre mondiale, elle est très présente dans l’histoire. Elle vient de se terminer et les cicatrices sont encore fraîches. Certains camarades de Louise ont perdu leurs parents, d’autres ont eu la chance de voir revenir leurs pères, mais ils sont revenus avec la haine des Allemands.

Louise quitte son petit village des Alpes à dix-huit ans pour aller étudier à Lyon. Elle y fait la connaissance de jeunes dont Henri, pianiste de jazz qui la subjugue. Mais leur idylle ne dure pas, elle n’est pas assez politisée pour lui. Il faut dire que Louise est discrète et peu intéressée par ce qui anime Henri. Elle finit par tomber sous le charme d’un autre jeune du groupe, Johann et le suit en Allemagne. Sa famille n’est pas très heureuse de cette alliance et au contraire, la famille de Johann l’accueille à bras ouverts.

Ce roman raconte cette période d’après guerre du point de vue d’une jeune femme discrète et douce, à laquelle toutes les femmes peuvent s’identifier. C’est intéressant de découvrir la situation à travers ses yeux, notamment le poids du passé et l’envie d’avancer. On fait aussi connaissance avec une bande d’étudiants qui vivent leur jeunesse avec plus ou moins de légèreté. C’est un joli instantané d’une époque, un Instant d’une vie, tout en douceur.

photostudio_1555881547414

L’instant d’une vie – Sylvie Schenk – Slatkine & Cie – 207 pages (avril 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

2 réflexions sur “L’instant d’une vie – Sylvie Schenk

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s