La peau des hommes – Camille Lanvin

photostudio_1558882136144
photostudio_1555885361723

« Découvrez ce que cachent les hommes… J’aimais les hommes. J’aimais leurs peaux, leurs yeux, leurs mains de bûcheron, d’intellectuel, de professeur, de collégien, de vieillard, de nomade… Chacun d’eux était une île à la dérive, un univers encore vierge de mes caresses, un coffre-fort dont je détenais la clé. Estelle multiplie les rencontres. Qu’ils soient tendres, drôles, égoïstes ou spirituels, elle aime observer les hommes et les mettre à nu avec d’autant plus d’entrain qu’elle fuit sa propre histoire. Car l’avantage de tous ces hommes, c’est qu’ils ne sont pas lui : Ganaël, celui qu’elle a réussi à quitter dans un ultime réflexe de survie. L’amour de sa vie à qui elle avait tout donné. A Paris, elle tente désormais de tourner la page, et c’est à travers le regard des hommes qu’elle va chercher la femme en elle, celle dont elle a perdu la trace… »

photostudio_1555885425446

La peau des hommes est un roman de Camille Lanvin. Je ne sais pas s’il s’agit de son premier roman ou de son premier roman publié chez Harlequin dans la collection &H. En effet, j’ai trouvé, en faisant deux ou trois recherches, La face cachée de ma belle-mère un e-book de l’autrice qui, je suppose, a été écrit avant, mais je ne suis pas sûre de moi sur ce coup-là.

Dans La peau des hommes, Estelle s’enivre du parfum des hommes, de leur peau, de leur goût. Elle passe d’un amant à l’autre, d’un lit à un autre. Pour oublier le parfum, la peau, le goût de celui qu’elle aime encore.

Ce roman parle de sexe, de jouissance, d’expériences sexuelles comme le libertinage ou le SM, et pourtant, étonnamment, j’ai lu des romans bien plus érotiques que celui-ci. Clairement, si vous vous attendez à être émoustillés, vous allez être déçus. Moi, au contraire, j’avais un peu peur d’une succession de scènes olé-olé, et ce n’est pas vraiment le cas. Estelle raconte ses amants, alors forcément, il est question de sexe, mais l’autrice n’écrit pas pour toucher les sens du lecteur – en tout cas, je ne crois pas, parce que sinon je suis passée complètement à côté.

Camille Lanvin est une ancienne parachutiste, diplômée en psychologie et en sexologie. Le propos de La peau des hommes n’est pas d’affrioler la lectrice ou le lecteur mais de lui faire comprendre la démarche d’Estelle. Estelle a multiplié les relations pour oublier celle qui compte vraiment. Pour d’oublier. Sans jugement. Avec beaucoup de tendresse. 

Si j’ai été un peu agacée au départ par cette « super » Estelle – elle est belle, attirante, tous les hommes se retournent sur son passage et pour elle séduire semble aussi naturel que respirer (non, c’est vrai, c’est un peu agaçant…) – j’ai été touchée par son histoire. Notamment sa rencontre avec Yann. J’ai fini ma lecture en larmes, je ne m’y attendais pas. J’ai été touchée, vraiment. Et je ne m’y attendais pas non plus. Une belle surprise.

Merci à Babelio et aux éditions Harlequin pour l’envoi de La peau des hommes de Camille Lanvin.

photostudio_1555881547414

La peau des hommes – Camille Lanvin – &H (Harlequin) – 320 pages (mai 2019)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s