Belles sanguinaires – Isabelle Chaumard

photostudio_1560795211594
photostudio_1555885361723

«Quand le rédacteur en chef de Corsica-Hebdo est tué par une bombe, Isaià, une journaliste sans compromissions, part en quête de vérités. Sa seule piste ? Des lettres anonymes concernant la présence d’un faux Delacroix dans la cathédrale d’Ajaccio. Ses recherches l’amènent à Marseille, où elle rencontre Jane, une jeune peintre qui, bon gré mal gré, l’épaulera dans une enquête se révélant bien plus dangereuse et tortueuse qu’il n’y paraît. De l’insondable maquis corse aux hôtels parisiens miteux, d’intimidations en enlèvements, elles seront poussées dans leurs retranchements. Belles sanguinaires, c’est aussi l’histoire de deux femmes qui se trouvent, dans l’incertitude et la douleur, sous la force vibrante et solaire d’un territoire et d’une culture au croisement de la Corse, de l’Italie et de la Provence.»
photostudio_1555885425446

Belles sanguinaires est le premier roman d’Isabelle Chaumard. Ayant très envie de vacances et de dépaysement, j’étais assez pressée de me plonger dans cette enquête qui se déroule entre la Corse et Marseille. Une enquête mettant en scène deux femmes très différentes l’une de l’autre.

Isaià est journaliste à Corsica-Hebdo. C’est une Corse, fière de ses racines. Son métier, elle l’exerce sans concessions, elle est entière, ce qui n’est pas toujours du goût de son rédacteur en chef, Paul, qui doit régulièrement freiner les ardeurs de la jeune femme pour ne pas se mettre toute l’île à dos. La jeune femme reçoit des lettres anonymes à propos d’un tableau de Delacroix se trouvant en Corse qui serait a priori un faux. Mais ces lettres sont interceptées par Paul qui ne veut ni lui donner, ni qu’elle se mêle de cette histoire. Alors quand le rédacteur en chef meurt dans une explosion au journal, Isaià récupère les lettres. Son enquête va la mener à Marseille, où elle va rencontrer Jane, une artiste peintre. Jane, contrairement à Isaià est calme, posée, douce. Malgré des caractères aussi éloignés que le feu et l’eau, les deux femmes semblent se trouver. Isaià embarque Jane dans une histoire dangereuse et pleine de fausses pistes. Mises sur écoute, infractions, kidnapping… Jane, qui aspire à une vie sereine, ne va pourtant pas lâcher sa nouvelle amie et va l’aider à démêler les fils qui semblent conduire dans mille directions différentes.

Je n’avais pas souvenir d’avoir déjà lu un roman se déroulant en Corse, avec des personnages aussi imprégnés de leur identité corse – je connais plus les Bretons qui, pour les non-bretons sont reconnaissables aux marinières et surtout au Gwenn ha du, le drapeau breton qui ne les quitte jamais, mais là, avec les Corses, on est à un autre niveau.

La Corse n’est pas un coin que je connais vraiment, à part à travers des photos, des anecdotes d’amis pinzutus (non-Corses) qui y sont allés et aussi des faits divers. J’ai donc de la Corse une image totalement fantasmée et j’ai trouvé très intéressant de me plonger dans ce roman qui m’a fait découvrir quelques personnages fiers de leur corsitude – ce qui doit être le cas de tous les Corses.

L’intrigue est vraiment intéressante – et même angoissante car elle aborde un sujet très proche d’une de mes peurs profondes – le black-out, (je suis persuadée que les gens finiraient par devenir cinglés et j’ai très peur de devoir me battre à mort contre un voisin pour trois bougies et deux carottes). J’ai trouvé l’histoire bien ficelée et j’ai bien aimé l’ambiance et les personnages. Belles sanguinaires est un roman dépaysant. Et j’ai beaucoup aimé la fin, à laquelle je ne m’attendais pas du tout. Donc pour un premier roman, c’est une réussite.

photostudio_1555881547414

Belles sanguinaires – Isabelle Chaumard – Le mot et le reste – 192 pages (juin 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s