Tais-toi et meurs – Alain Mabanckou

photostudio_1548325801395
photostudio_1555885361723
« Fraîchement débarqué de son Congo natal sous un faux nom, Julien Makambo est accueilli à Paris par Pedro, figure de proue du milieu congolais et roi de la « sape », qui prend le jeune Candide sous son aile. Entre petites magouilles et combines souterraines, les affaires tournent à Château-Rouge et Julien mène la belle vie… jusqu’à ce maudit vendredi 13, où il se retrouve mêlé malgré lui à la défenestration d’une jeune femme. En lingala, Makambo signifie « les ennuis ». Et face aux ennuis, une seule règle ici : Tais-toi et meurs. »
photostudio_1555885425446

Dans mon objectif de « dégommage de Pile à Lire », j’ai l’intention – à défaut d’en venir à bout – d’exhumer tant que possible des livres qui y sont depuis longtemps. C’est la raison pour laquelle j’ai jeté mon dévolu sur Tais-toi et meurs d’Alain Mabanckou.

Tais-toi et meurs est le premier roman d’Alain Mabanckou que je lisais. Mais je sais très bien qui est cet auteur, impossible de l’oublier avec son style, ses lunettes rondes et sa casquette ou son chapeau. Alain Mabanckou, romancier, poète, est né au Congo-Brazzaville en 1966. Après avoir vécu en France pendant une quinzaine d’années, il réside maintenant aux États-Unis.

Dans Tais-toi et meurs, on fait connaissance avec Julien Makambo, emprisonné à Fresnes pour être mêlé à la défenestration d’une femme. Il revient sur son histoire, son quotidien, son mentor, Pedro, roi de la sape et des arnaques. On comprend vite que Julien est un naïf, un gars sympa, le bouc-émissaire parfait…

L’ambiance de Tais-toi et meurs m’a fait penser à une exposition que j’ai vue en 2017 à La Gacilly, Brazzaville et les rois de la SAPE. J’avais été séduite par les clichés de Baudoin Mouanda. Et surtout, j’ai découvert La SAPE – la Société des ambianceurs et des personnes élégantes – une mode originaire de la République du Congo et de la République démocratique du Congo. Les sapeurs, sont des dandys ultra stylés, amateurs de grands couturiers. J’ai adoré l’élégance et les couleurs des vêtements de ces sapeurs et je me suis trouvée bien terne à côté. Alors, ça m’a plu de retrouver cette ambiance dans le roman d’Alain Mabanckou. J’ai bien aimé Julien Makambo et sa naïveté ; et découvrir un univers qui ne m’est pas familier. En revanche, je ne suis pas convaincue par l’étiquette de thriller qui a été collée à ce livre. Il ne faut pas exagérer. Mais j’ai beaucoup aimé. Et à l’occasion, il est tout à fait possible que je me lance dans un autre roman de l’auteur.

photostudio_1555881547414

Tais-toi et meurs – Alain Mabanckou – Pocket – 211 pages (juillet 2014)

4 réflexions sur “Tais-toi et meurs – Alain Mabanckou

  1. Je note alors ! Le seul que j’ai lu jusqu’à maintenant c’est Petit Piment qui avait été sélectionné par le Goncourt en 2015… l’année de D’après une histoire, autant dire donc qu’il n’a pas fait le poids 😉 mais je me rappelle que beaucoup de lycéens l’avaient mis dans leur sélection de trois œuvres – pas moi, mais j’avais bien aimé aussi 🙂

    J'aime

    • Si tu as l’occasion, alors. Il est pas mal. Pas dingue, mais pas mal. Ça change de ce que je peux lire d’habitude en tout cas. Mais c’est clair que ce n’est pas un thriller.
      Moi, je n’ai pas lu Petit piment. Il va falloir que je le fasse un jour.
      Bises,
      Maeve

      J'aime

      • Oui, si j’ai l’occasion ! Petit Piment ne faisait pas partie de mon top trois pour le Goncourt des lycéens mais il avait beaucoup séduit autour de moi. En ce qui me concerne, je dirais que c’est le même cas de figure, il est « pas mal » 😉

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s