Nos trente ans – Arthur Dreyfus

photostudio_1560976650173
photostudio_1555885361723

«Un micro. Un intervieweur invisible. Trois garçons et trois filles. Six personnages qui, ensemble, incarnent la génération dite des “millenials” – ceux qui sont devenus des adultes au tournant du nouveau millénaire. Qui ont appris à vivre à travers des écrans. Et qui tous, à leur manière, cherchent à comprendre ce que signifie “devenir adulte”. Ou plutôt : à garder espoir dans un monde déjà foutu, où la politique ne pourrait plus rien…
Qui sont nos héros ? Sonia, l’idéaliste un peu trop naïve. Samir, le garçon un peu trop sérieux. Mickaël, qui a brûlé sa jeunesse. Claire, enfermée dans une vie bourgeoise. Gautier, l’adolescent artiste dans l’âme. Et Sibylle, qui a tout vécu avant de naître. À travers leurs confessions, leurs failles – mais aussi les surprises de la vie -, ils nous entraînent dans une aventure intime, drôle et universelle.»


photostudio_1555885425446

Après avoir terminé mon écoute de Retour à Whitechapel de Michel Moatti j’ai téléchargé Nos trente ans d’Arthur Dreyfus sur Audible. J’étais curieuse de découvrir cette création originale Audible, construite en plusieurs épisodes. Cette série s’appuie sur un vrai travail d’investigation mené auprès de plusieurs trentenaires, réalisé en collaboration avec l’Institut de sondages Opinea. Et le résultat est un mélange de réalité et de fiction vraiment captivant. Oui, captivant. Et j’insiste, parce que, franchement, au début, ce n’était pas gagné. J’ai même cru que j’allais m’arrêter à la fin du premier épisode…

Je vous explique : dans le premier épisode, Arthur Dreyfus interroge les six trentenaires sur l’amour. On passe rapidement d’un personnage à un autre. Les propos s’enchaînent. On ne sait pas vraiment qui parle, qui se cache derrière des propos. Et les réflexions de ces trentenaires sur l’amour m’ont donné l’impression d’entendre parler des bobos nombrilistes, des personnes totalement blasées. Et c’était franchement déprimant. Je me suis dit que si ça continuait comme ça pendant plus de cinq heures, j’allais avoir envie de me jeter par la fenêtre… (Plus précisément par la vitre de ma voiture). Heureusement, cette déprime communicative n’a pas duré. J’ai commencé à reconnaître les voix, les personnages, à les apprécier, les comprendre.

Mickaël a monté son entreprise de pompes funèbres. Il est assez drôle, même si je n’ai pas vraiment aimé sa manière de parler de lui comme d’une « pute ». Claire est avocate fiscaliste et c’est une vraie idéaliste. Sonia cherche sa voie et en attendant elle est mère au foyer. Sybille est professeure de lettres à la Sorbonne et j’ai rarement entendu quelqu’un d’aussi blasé. Gautier est comédien et rêve de succès. Samir est chauffeur VTC et cherche l’amour sur internet, mais c’est dans son taxi qu’il va le trouver.

Au fur et à mesure de l’écoute, on entre dans l’intimité des six personnages qui se livrent sur l’amour, donc, mais aussi sur le travail, la politique, la vie et la mort, les parents, le monde numérique et le futur. On apprend à les connaître, à les aimer même. On les sent évoluer d’un épisode à l’autre. Samir, par exemple, que je trouvais borné au début, se montre attachant et sage. Sybille, que je trouvais pénible à tout intellectualiser s’est détendue… 

Et sans que je m’en rende compte, la série s’est achevée. Et j’ai ressenti comme un manque.

Je ne regrette pas du tout cette écoute, au contraire ! Et heureusement que je n’ai pas arrêté dès le début, car je serais passée à côté de cette pépite. J’espère qu’Arthur Dreyfus a d’autres projets, parce que Nos trente ans, c’était vraiment cool.

photostudio_1555881547414

Nos trente ans – Arthur Dreyfus – Audible – lu par Anaïs Demoustier, Baptiste Lecaplain, Salim Kechiouche, Elodie Frégé, Alexandra Cismondi – 5h51 (mai 2019)

 

Une réflexion sur “Nos trente ans – Arthur Dreyfus

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 6 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s