La prisonnière du diable – Mireille Calmel

photostudio_1562167928656
photostudio_1555885361723

« Mai 1494, en Egypte. Une roue de pierre tourne, gardée par un ordre secret. Lorsqu’elle s’arrête, le nom de celui qui doit mourir apparaît sur la tranche. Celui dont le diable s’est emparé et qui sera exécuté par l’Ordre. La volonté de Dieu… Juin 1494, à Utelle, sur les hauteurs de Nice. Hersande règne sur le sanctuaire de Notre-Dame. Elle reçoit enfin le billet délivré par la roue. Mais lorsqu’elle lit le message, elle vacille. Jamais ce nom n’aurait dû apparaître… »

photostudio_1555885425446

Même si j’en ai eu envie, je n’ai pas lu La prisonnière du diable de Mireille Calmel à sa sortie. Je savais que ce roman serait parfait pour les vacances à Paimpol, tout à côté de la magnifique abbaye de Beauport. Alors, j’ai patienté quelques semaines, sachant que ma lecture n’en serait que plus agréable.

Pour être tout à fait honnête, j’avais une légère inquiétude concernant La prisonnière du diable. Je ne suis pas vraiment amatrice d’ésotérisme. Le combat des forces du Mal contre celles du Bien, ce n’est pas ma tasse de thé. Je suis plus terre à terre même. Alors, me demanderez-vous si vous êtes curieux, pourquoi me suis-je lancée dans une lecture qui vraisemblablement allait évoquer démons et sorcières (vu le titre, ça semblait assez évident, en effet…) ? La réponse est simple : je n’ai pour le moment jamais été déçue par un libre de Mireille Calmel, j’apprécie ses héroïnes et j’apprécie aussi me plonger, de temps en temps, dans un roman historique. Donc, j’ai commencé ma lecture, un petit peu persuadée que ça allait me plaire et en même temps probablement me décevoir.

L’histoire démarre en Egypte, dans un endroit tenu secret. Une jeune fille est emmurée dans une sorte de grotte, attendant que la roue de pierre dévoile le nom de celui qui devra mourir. Et quand enfin, elle s’arrête de tourner et crache un nom, une autre jeune fille, membre de l’Ordre va se rendre à Utelle, près de Nice, pour livrer le nom de celui ou de celle qui devra être éliminé. Ce nom, que le lecteur va mettre un temps fou à découvrir, remet en cause la foi en l’Ordre d’Hersande, gardienne du sanctuaire de Notre-Dame. La roue pourrait-elle s’être trompée ?

Myriam est une jeune veuve qui se bat pour garder sa maison. Elle travaille comme une forcenée à la taverne, bien qu’elle soit enceinte jusqu’aux yeux. Il faut bien, sa maison, c’est son mari, décédé il y a quelques mois, qui l’avait construite et elle ne veut pas se séparer de ce foyer qui lui rappelle tant son grand amour. L’arrivée de l’Egyptienne va déclencher des évènements qui vont bousculer la vie des habitants d’Utelle et Myriam va devoir se méfier de certains de ses voisins. Mais lesquels ?

Je dois dire que je me suis laissée totalement berner par l’intrigue. Je me suis engouffrée dans toutes les fausses pistes laissées par Mireille Calmel. Sur ce coup-là, je n’ai pas été des plus intuitives et des plus brillantes, mais ça a rendu cette lecture des plus agréables. J’ai beaucoup aimé certains personnages (je préfère ne pas les citer pour ne pas vous gâcher la surprise de découvrir certains traîtres). Et en ce qui concerne la sorcellerie, je m’attendais à pire, mais il faut quand même savoir qu’elle est assez présente. Satan s’est invité à Utelle et il va falloir beaucoup de courage et l’aide de la Madone pour tenter de s’en débarrasser. Alors, esprits cartésiens, passez votre chemin. En revanche, les amateurs de Mireille Calmel ne seront pas déçus. Je pense d’ailleurs que c’est pour le moment le roman que j’ai préféré de cette autrice. Comme quoi, il ne faut pas avoir d’idées préconçues.

photostudio_1555881547414

La prisonnière du diable – Mireille Calmel – XO Éditions – 405 pages (mai 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

3 réflexions sur “La prisonnière du diable – Mireille Calmel

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 7 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s