La calanque de l’Aviateur – Annabelle Combes

photostudio_1558374819334

photostudio_1555885361723
« Leena débarque un matin dans un village près de l’océan avec, en bandoulière, la mort de son père, quelques t-shirts blancs, un jean et des cahiers. Dans ce bout de monde délaissé, la jeune femme mutique achète une mercerie en ruines pour la réhabiliter en maison des phrases : une libraire d’un genre un peu particulier… Et lorsqu’au cours des travaux, Leena découvre un trésor caché depuis des décennies, elle tient le fil pour renouer avec son frère, parti outre-Atlantique remonter le cours de leur histoire familiale.
De sa prose poétique et envoûtante, Annabelle Combes tisse le roman universel des douleurs intimes et des renaissances à travers les parcours de deux égarés. La calanque de l’Aviateur est un ravissement, une ode aux mots qui bouleversent et élèvent, à cette force créatrice qui vous tient debout. »

photostudio_1555885425446

Faire partie du comité de lecture Cultura me permet de découvrir des titres de la rentrée littéraire vers lesquels je ne serais pas forcément allée, mais qui, potentiellement, peuvent me plaire. En découvrant La calanque de l’Aviateur d’Annabelle et son bandeau annonçant « un sésame pour réenchanter le monde », j’ai pensé que ce roman pourrait être vraiment chouette.

Leena débarque dans un petit village du Cotentin pour ouvrir une librairie ; son frère est en vadrouille aux États-Unis. Elle ne parle pas beaucoup, circule en ambulance rouge ; lui cherche l’inspiration. Des maquettes d’avions pourraient bien les rapprocher… 

La grâce de l’éclat de rire est le premier roman d’Annabelle Combes, La calanque de l’Aviateur le second. Elle écrit très bien. On se laisse envoûter par la musique de ses mots. C’est très poétique. Je dois avouer être entrée dans ce roman avec un peu de difficultés. Il a fallu me faire à la poésie de l’histoire, comprendre ce que je lisais. Ce n’est pas une histoire facile d’accès. Et pourtant, elle est simple. C’est très joli, mais je n’ai pas été passionnée, pas touchée. 

Je ne vais donc pas vous recommander cette lecture. Mais seulement parce que je suis passée à côté. Et ça m’ennuie, parce qu’il y avait de très jolis mots dans ce roman…

photostudio_1555881547414

La calanque de l’Aviateur – Annabelle Combes – Éditions Héloïse d’Ormesson – 375 pages (août 2019)

Acheter ce roman chez Cultura

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s