Mascarade – Ray Celestin

photostudio_1568562073843
photostudio_1555885361723

«1928. Chicago est la cité de tous les contrastes. Du ghetto noir aux riches familles blanches, en passant par la mafia italienne tenue par Al Capone, la ville vit au rythme du jazz, de la prohibition et surtout du crime, que la police a du mal à endiguer. C’est dans ce contexte trouble qu’une femme appartenant à l’une des plus riches dynasties de la ville fait appel à l’agence Pinkerton. Sa fille et le fiancé de celle-ci ont mystérieusement disparu la veille de leur mariage. Les détectives Michael Talbot et Ida Davies, aidés par un jeune jazzman, Louis Armstrong, vont se charger des investigations. Au même moment, le corps d’un homme blanc est retrouvé dans une ruelle du quartier noir. Le meurtre en rappelle un autre à Jacob Russo, photographe de scènes de crime, qui décide de mener son enquête. Quel est le lien entre ces deux affaires ? Y a-t-il un rapport avec le crime organisé ? Car la vieille école d’Al Capone et de la contrebande d’alcool est menacée par de jeunes loups aux dents longues qui, tels Lucky Luciano ou Meyer Lansky, n’hésitent pas à se lancer dans le trafic de drogue. Jazz, mafia, tensions raciales et meurtres inexpliqués, après Carnaval, nous retrouvons dans ce thriller passionnant, inspiré de faits réels, le cocktail explosif qui fait la signature de Ray Celestin.»

photostudio_1555885425446

Lorsque j’ai eu fini de lire Carnaval, je me suis plongée dans le second roman de Ray Celestin, Mascarade. Je savais que je retrouverai deux personnages du premier roman que j’aimais bien et que l’intrigue – toujours inspirée de faits réels – se déroulerait à Chicago et non plus à La Nouvelle-Orléans. Fini le vaudou, qui ne me met pas du tout à l’aise (danse du soulagement).

Ida Davies et Michael Talbot sont détectives chez Pinkerton, ils sont chargés d’enquêter sur la disparition d’une jeune fille pour le compte de sa famille influente. En parallèle, un autre personnage, hanté par ses fantômes, enquête sur une possible mutinerie au sein de l’Organisation.

Dans ce roman, on croise Al Capone et d’autres mafieux de l’époque, Louis Armstrong et d’autres personnages intéressants et parfois attachants. Il y est question de la prohibition, de l’arrivée de l’héroïne dans la ville, de ceux qui y voient l’occasion de se faire de l’argent ou d’autres comme Al Capone, qui préfèrent rester sur les marchés sûrs de l’alcool et des paris.

J’ai préféré ce second opus et j’espère pouvoir lire bientôt les deux prochains tomes de cette série, parce que c’est pas mal. Mais les histoires de gangsters, ce n’est quand même pas trop mon truc. Mais pour l’ambiance de Chicago, ça vaut quand même le coup…

photostudio_1555881547414

Carnaval – Ray Celestin – Cherche-Midi – 565 pages (février 2017)

Acheter ce roman chez Cultura

3 réflexions sur “Mascarade – Ray Celestin

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 9 | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s