Affaires d’ados – Agnès Naudin

photostudio_1573071214368
photostudio_1555885361723

«Adolescence : phase du développement humain qui commence trop tôt et finit trop tard. C’est pourtant l’une des étapes déterminantes de la vie. Mais comment se construit-on en détruisant les repères que nos parents nous ont donnés ? Sans direction, sans objectif ? je n’ai encore jamais croisé un adolescent qui soit parvenu à la réalisation de soi. Et encore moins dans mon bureau. Retour sur trois affaires d’ados : une orgie entre mineures, filmée et diffusée sur les réseaux ; une liaison entre une fille de 12 ans et son oncle par alliance de trente ans son aîné ; le viol d’un frère sur sa demi-sœur. Cas particuliers tristement ordinaires, qui posent, plus largement, la question du consentement, de la maturité de ces jeunes et de leur éducation – notamment sexuelle. Au fil des interrogatoires et de ces enquêtes, Agnès Naudin brosse un tableau fidèle, à vif et sans tabou, de son quotidien de flic mais aussi de mère célibataire en quête d’équilibre.»

photostudio_1555885425446

Cela faisait longtemps que je n’avais pas lu un témoignage – vous noterez que j’ai arrêté de me voiler la face en disant que je ne lisais pas de témoignages ou que je n’en lisais pas beaucoup, il me suffisait de compter ceux que j’avais déjà lus pour comprendre. Lorsque les éditions du Cherche-Midi ont sorti Affaires d’ados d’Agnès Naudin, j’ai tout de suite eu envie de le lire. J’avais eu l’occasion de lire Affaires de famille et j’étais curieuse de découvrir la suite.

Agnès Naudin est capitaine de police à la brigade territoriale de la protection de la famille. Dans son livre, elle revient sur plusieurs enquêtes qu’elle a suivies. Comme dans Affaires de famille. Et ce n’est pas parce que cela concerne des adolescents que c’est plus soft qu’Affaires de famille. Orgie entre gamines balancée sur les réseaux sociaux, viols répétés d’un ado sur sa demi-sœur et liaison entre une jeune fille et son oncle. Non seulement, ce n’est pas soft, mais en plus c’est assez sordide. Et violent parce que certains n’ont pas l’air de se rendre compte de ce qu’ils font. Même la confrontation, les auditions, n’ont pas l’air de les perturber. Ce qui est assez flippant. Et glaçant.

Comme lorsque j’ai lu Affaires de famille, j’ai apprécié la construction du récit et notamment les interrogatoires – on a un peu l’impression d’être une petite souris dans les bureaux des policiers. On comprend surtout que c’est un travail difficile, qui peut happer et hanter. C’est sans doute pour cela qu’Agnès Naudin recherche la sérénité quand elle ne travaille pas. Ce qui ne semble pas être facile. Mais c’est je regrettais déjà dans le premier livre cette mise en avant d’Agnès Naudin en tant que femme à la recherche d’une vie apaisée. J’en ai discuté avec une collègue et il est probable que ces passages soient présents pour montrer la difficulté du métier. Mais c’est vrai que je n’accroche toujours pas avec ça. En revanche, les auditions et les affaires sont vraiment passionnantes.

photostudio_1555881547414

Affaires d’ados – Agnès Naudin – Cherche-Midi – 332 pages (septembre 2019)

4 réflexions sur “Affaires d’ados – Agnès Naudin

  1. Je ne prends pas beaucoup le temps de lire malheureusement mais ce genre de témoignages fait partie des choses que j’aime lire. J’ai plus de facilités avec les faits de société qu’avec les romans, j’ai du mal à lâcher prise et à imaginer. Bref je te remercie pour cet article je vais m’acheter le livre !

    Aimé par 1 personne

Répondre à Light And Smell Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s