Le temps des exigences – Jean-Michel Sieklucki

photostudio_1572801419130
photostudio_1555885361723

«Ainsi vivait cette petite fourmilière, reflet de la société des hommes. Le pire et le meilleur s’y côtoyaient. Avec ses règles, ses valeurs, sa morale, ses maîtres et ses valets, ses lions et ses moutons. Et toujours, comme dehors, la même volonté d’écraser les autres à la moindre occasion. On dit souvent que la prison est l’école du crime. Je crois surtout, au moins pour les surveillants, que c’est une école de la vie. Un fabuleux laboratoire où peuvent s’examiner tout à loisir les diverses facettes de la nature humaine. Les plus sombres comme les plus lumineuses. Où l’on s’aperçoit que, mis en communauté, l’homme n’a de cesse de recréer les règles qui l’ont fait exclure de la société. Hiérarchisation systématique des rapports humains, intolérance à l’égard de ceux qui ont le tort d’être différents… Ils n’ont plus la liberté, ils rejettent avec force l’égalité, beaucoup ignorent la fraternité. Mais ils vivent dans les prisons de la République !
Après La chute d’Adrien, Jean-Michel Sieklucki aborde à nouveau la vie carcérale, qu’il observe cette fois-ci par les yeux d’un jeune surveillant. Ce roman palpitant et débordant d’humanité met en lumière les difficultés auxquelles sont confrontés les membres de l’administration pénitentiaire pour mener une vie normale.»

photostudio_1555885425446

Jean-Michel Sieklucki est un ancien avocat tourangeau, également bâtonnier et professeur à l’école d’avocats. Et c’est aussi un romancier. J’ai eu l’occasion de lire un de ses livres pour préparer la table ronde du salon Polar sur Loire qui se tiendra salle Ockeghem à Tours samedi 23 novembre 2019.

Le thème du Temps des exigences m’intéressait beaucoup, ayant des proches dans la pénitentiaire. Dans ce roman, Grégoire Dumonchel, un jeune gardien se retrouve à Blois pour son premier poste. Rapidement, des sales types de l’extérieur lui mettent la pression afin qu’il leur serve d’intermédiaire avec un détenu. Il refuse, mais ce n’est pas la réponse qu’ils attendaient.

J’ai été très étonnée de lire que le gardien s’installait dans une tour de la ZUP de Blois et que chaque jour il allait devoir passer devant les petits trafiquants du quartier qui n’allaient sans doute pas apprécier d’avoir un tel voisin. Malgré ses précautions, il se fait d’ailleurs repérer par des potes d’un détenu. Pour discuter parfois boulot, je sais que mes proches évitent certains quartiers pour ne pas croiser d’anciens détenus par exemple et surtout qu’il n’est pas rare qu’on propose aux gardiens de servir de passeurs contre de l’argent, alors pourquoi pas contre des menaces ?

J’ai passé un bon moment avec Le temps des exigences. Même si finalement, ça m’a aussi fait toucher du doigt la réalité du métier de gardien de prison. Je savais tout ça, mais ce n’est pas pour ça que je trouve ça moins angoissant. En tout cas, j’ai bien aimé la plume de Jean-Michel Sieklucki et à l’occasion, je lirai bien un autre de ses romans.

Pour voir ma chronique en vidéo :

photostudio_1555881547414

Le temps des exigences – Jean-Michel Sieklucki – Marivole – 250 pages (mars 2019)

Polar sur Loire, samedi 23 novembre 2019
Salle Ockeghem, 15 place Châteauneuf à Tours
10h-18h30 – Entrée libre
En savoir plus
http://polarsurloire.hautetfort.com/
https://www.facebook.com/polarsurloire/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s