Les hauts et les bas de Valeria – Elisabet Benavent

photostudio_1573384646198

photostudio_1555885361723

« La version madrilène de Sex and the City Dans ce troisième volet de la saga, Valeria regrette de s’être emballée pour Victor. Certes, leurs ébats sont toujours aussi torrides. Mais à quoi tout cela rime-t-il ? Empêtrée dans les préparatifs d’un mariage bien plus pompeux que ce qu’elle aurait voulu, Carmen ne sait plus où donner de la tête. Quant à Nerea, elle a tout envoyé valser : son job et son petit ami au profil de gendre idéal… Adieu la Nerea sainte-Nitouche dont ses amies se moquaient ! Il est temps de s’éclater. Pourtant, c’est Lola qui surprend son monde. Elle a rencontré Rai. Elle en est raide dingue. Léger problème : il est tout juste post-pubère, il n’a que 20 ans ! Pas si facile d’être une jeune trentenaire. Heureusement que les amies sont là… »

photostudio_1555885425446

Après avoir découvert Valeria et ses copines avec Dans les pas de Valeria, je me suis jetée sur Le miroir de Valeria, second tome de la saga best-seller d’Elisabet Benavent et évidemment j’ai fait pareil avec le troisième tome Les hauts et les bas de Valeria. Je dis « évidemment » parce que mon addiction à cette saga a démarré dès le premier tome. Heureusement pour ma Pile à Lire qu’il n’y a que quatre tomes et que ce n’est pas une série à la Agatha Raisin et ses 427 tomes ou les Pitt d’Anne Perry et ses 3527 tomes (à deux ou trois tomes près).

Dans ce troisième tome, Valeria tente de comprendre où mène sa relation avec Victor et fait la connaissance d’un écrivain plutôt séduisant. Nerea se lance dans une nouvelle aventure professionnelle. Lola pourrait bien avoir trouvé un amoureux et Carmen ne trouve pas de robe de mariée à son goût (et à sa taille). Il est question de grosse fiesta, de chlamydia, de cœurs brisés, d’amours naissants, de différence d’âge, de belle-mère pénible et d’ex-mari totalement inutile.

Comme pour les deux premiers, j’ai lu ce roman avec plaisir. Et retrouvé Valeria et ses copines avec encore plus de plaisir. En revanche, j’ai quand même l’impression que la température monte de roman en roman. Je me demande ce que va donc nous réserver le quatrième – et normalement dernier – tome de la saga. Je vous rassure, cela tient la route et on est loin du ridicule de certaines romances érotiques.

photostudio_1555881547414

Les hauts et les bas de Valeria – Elisabet Benavent – L’archipel – 414 pages (novembre 2019)

2 réflexions sur “Les hauts et les bas de Valeria – Elisabet Benavent

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 11 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Passionnément Valeria – Elisabet Benavent | Mademoiselle Maeve

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s