Un jour en décembre – Josie Silver

photostudio_1577009391055
photostudio_1555885361723

«Laurie est presque sûre que le coup de foudre n’existe que dans les films. Mais un jour de neige en décembre, à travers la vitre embuée d’un bus londonien, elle aperçoit un homme. Leurs regards se croisent… et le bus redémarre. Certaine qu’ils sont voués à se retrouver, Laurie passe une année à scruter les coins de rue, les arrêts de bus et les cafés. Sans succès. Jusqu’à ce soir de Noël où sa meilleure amie et colocataire lui présente le nouvel homme de sa vie, celui qui l’a convaincue d’abandonner les histoires d’amour éphémères… Jack, l’homme du bus. Dix ans de chassé-croisé, de déchirures, de retrouvailles et d’occasions manquées commencent alors pour Laurie et Jack.»

photostudio_1555885425446

Un jour en décembre de Josie Silver serait, si l’on en croit le bandeau sur la couverture, l’équivalent littéraire de Love Actually. Un film que j’ai dû voir plus d’une dizaine de fois. Une telle promesse, c’est un peu risqué, car ce film est une référence en matière de comédie romantique. On peut se demander, du coup,  lisi elvre va vraiment être à la hauteur ?

Le résumé m’a tout de suite rappelé un million de téléfilms de Noël et surtout le film Un jour que j’ai détesté, car je ne supporte pas de pleurer en regardant un film et que, là, franchement l’histoire est épouvantable, on dirait La cité des anges, un autre drame cinématographique sûrement sponsorisé par des marques de mouchoirs et de glaces en pots. Mais revenons-en à ce qui nous intéresse, Un jour en décembre.

J’ai entamé ma lecture avec un brin de réserve, en me disant qu’il avait sans doute été survendu.

Laurie croise le regard d’un garçon alors qu’elle est dans le bus, un jour de décembre. Ils se regardent, lui est à l’arrêt de bus. Ils font un pas l’un vers l’autre, mais trop tard, le bus repart. Mince. Pendant un an, elle va tenter de le retrouver, scrutant chaque visage dans la foule. En vain. L’inconnu du bus ne croise pas son chemin. Un soir, sa colloc Sarah lui présente son nouveau copain dont elle est folle amoureuse. Et c’est le drame, l’amoureux de sa meilleure amie, de celle qu’elle considère comme sa sœur, n’est autre que celui qu’elle cherche depuis un an. Elle n’a  donc pas le choix, elle doit le sortir de sa tête.

Vont s’en suivre dix années durant lesquelles Laurie et Jack – qui a tout de suite reconnue la fille du bus lui aussi – vont devoir faire avec ce mauvais timing et accepter de ne pas être ensemble.

Alors, on peut se dire que c’est terrible et totalement romantique ; croiser les doigts pour qu’ils finissent ensemble. Mais, moi j’ai surtout vu que Jack restait avec Sarah sans vraiment l’aimer, que Laurie essayait de l’oublier dans les bras d’un type super à qui elle allait forcément faire du mal. Et que surtout Jack n’était pas vraiment à la hauteur. Amer, dur, injuste et un peu sale type sur les bords, j’en était à me demander si Laurie ne l’avait pas mis trop vite sur un piédestal.

J’ai quand même passé un bon moment, étrangement, car ce livre ce n’est pas nul, mais j’ai eu du mal à adhérer totalement et à m’attacher à ce fichu Jack. Bref, rien à voir avec Love Actually.

photostudio_1555881547414

Un jour en décembre – Josie Silver – Charleston – 477 pages (octobre 2019)

lectricecharleston

3 réflexions sur “Un jour en décembre – Josie Silver

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 4 épisode 12 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s