Le prince et la couturière – Jen Wang

photostudio_1573481236804
photostudio_1555885361723

«Le prince Sébastien cherche une fiancée, ou plutôt ses parents en cherchent une pour lui. Sebastian, lui, est trop occupé à cacher sa vie secrète à tout le monde. En effet, quand vient la nuit, il revêt d’audacieuses robes et court les nuits parisiennes sous l’identité de la fabuleuse Lady Cristallia. L’arme secrète de Sebastian (et sa meilleure ami) est Frances, une jeune et brillante couturière, une des deux seules personnes qui connaissent la vérité : parfois ce garçon porte des robes. Mais Frances, qui a toujours eu le rêve de devenir une grande couturière ne peut se satisfaire de cette situation. Combien de temps pourra-t-elle différer ses rêves pour protéger le secret son ami ?

photostudio_1555885425446

Plusieurs semaines se sont écoulées entre le moment où j’ai découvert Le prince et la couturière et le moment où j’ai craqué et où j’ai fini par l’emprunter à la bibliothèque. J’ai conscience que ce n’est absolument pas ainsi que je vais réussir à diminuer ma Pile à Lire mais il y a tellement de livres que j’ai envie de lire ! Bref, j’ai tenu quelques semaines et j’ai fini par repartir avec cette grosse BD sous le bras.

L’album a reçu plusieurs récompenses, dont le Fauve jeunesse à Angoulême en 2019 et était Coup de cœur de La quinzaine du livre jeunesse 2019. Je ne connaissais pas Jen Wang, mais sa nouvelle BD, La tête dans les étoiles, me fait de l’œil (c’est sans fin, on est d’accord). Mais revenons-en au Prince et la couturière.

Lors du bal d’anniversaire de seize ans du prince Sébastien, futur roi de Belgique, Frances coud une robe incroyable pour une des invitées. Une mystérieuse cliente, présente à la soirée, la débauche afin qu’elle devienne sa couturière personnelle. Cette cliente est en réalité Sébastien. Le prince aime porter des robes et il déambuler dans les soirées mondaines dans de superbes toilettes. Frances, de son côté, rêve de percer dans le métier et des tenues aussi extravagantes pourront peut-être la faire connaître. Sébastien et Frances vont devenir amis, mais leur relation ne sera pas sans danger…

Le prince et la couturière est une très jolie bande dessinée. Déjà le dessin est très mignon, mais en plus l’histoire est vraiment chouette. Cette amitié qui se transforme en amour profond est touchante et surtout le propos est intéressant et, mine de rien, enfin d’actualité. On parle de plus en plus des garçons qui veulent porter des jupes ou des filles qui s’habillent en garçons, la parole se libère et espérons-le, il n’y aura un jour plus de stigmatisations, il y a déjà assez de raisons d’être tristes, on ne va pas en rajouter et rendre malheureux ceux qui ne rentrent pas dans le moule. Cassons plutôt le moule et soyons plus heureux. Tous. Ce serait chouette, hein ? Et bien c’est ce que m’a inspirée cette bande dessinée. Un monde de Bisounours dans lequel il serait tellement plus agréable de vivre. C’est pas mal quand même pour une simple BD, non ?

photostudio_1555881547414

Le prince et la couturière – Jen Wang – Akileos – 286 pages (mai 2018)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s