Article 353 du code pénal – Tanguy Viel

photostudio_1573995534222
photostudio_1555885361723

«Pour avoir jeté à la mer le promoteur immobilier Antoine Lazenec, Martial Kermeur vient d’être arrêté par la police. Au juge devant lequel il a été déféré, il retrace le cours des événements qui l’ont mené là : son divorce, la garde de son fils Erwan, son licenciement et puis surtout, les miroitants projets de Lazenec.
Il faut dire que la tentation est grande d’investir toute sa prime de licenciement dans un bel appartement avec vue sur la mer. Encore faut-il qu’il soit construit.»

coupdecoeur

La première fois que j’ai entendu parler d’Article 353 du code pénal de Tanguy Viel, c’est parce que mon amie Mélanie en a parlé sur Radio Béton. C’était à sa sortie, avant même qu’il soit récompensé par le grand prix RTL Lire. Et malgré l’enthousiasme de Mélanie, je ne me suis pas précipitée sur ce roman. Il aura fallu attendre de très longs mois – oui, des mois qui sont devenus des années – pour que je l’emprunte à la bibliothèque, en version audio.

Dès le départ, j’ai été envoûtée par la voix de Féodor Atkine. Ce comédien est parfait pour le rôle. On imagine tout à fait Martial Kermeur, un Brestois fatigué, un type usé par la vie et gentil, un visage buriné, les yeux clairs comme de l’eau.

Martial Kermeur a jeté Antoine Lazenec par-dessus bord lors d’une virée en mer. Il se retrouve devant le juge a qui il raconte ce qui l’a conduit à faire cela. Il raconte.

Je n’ai pas envie de vous en dire plus, parce que j’ai aimé découvrir l’intrigue petit à petit. Je me suis surprise à être pressée de monter en voiture pour me retrouver avec Martial Kermeur dans le bureau du juge.

Article 353 du code pénal est un superbe roman, j’ai adoré. L’histoire, le personnage de Martial Kermeur, l’ambiance, la fin. J’ai eu l’impression d’être dans le Finistère pendant deux paires d’heures. Et je suis tellement contente de l’avoir écouté plutôt que lu, car le lecteur était absolument génial. Bref, j’ai envie que tout le monde lise ou écoute ce livre, si ce n’est pas déjà fait. Parce qu’il le mérite.

photostudio_1555881547414

Article 353 du code pénal – Tanguy Viel – Audiolib – lu par Féodor Atkine – 4h00 (mai 2017)

7 réflexions sur “Article 353 du code pénal – Tanguy Viel

  1. Pingback: De Clarisse Sabard à Leni Zumas | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Des gens comme eux – Samira Sedira | Mademoiselle Maeve

  3. Pingback: U / Z | Mademoiselle Maeve

  4. Pingback: Tant qu’il reste des îles – Martin Dumont | Mademoiselle Maeve

  5. Pingback: La fille qu’on appelle – Tanguy Viel | Mademoiselle Maeve

  6. Pingback: Enfant de salaud – Sorj Chalandon | Mademoiselle Maeve

  7. Pingback: La fille qu’on appelle – Tanguy Viel | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s