PLS – Joanne Richoux

photostudio_1582314703415
photostudio_1555885361723

« Soirée déguisée. Sacha navigue chez lui entre sa sœur jumelle, la fille dont il est amoureux et ses amis. De pièce en pièce, il traîne sa mélancolie et noie ses démons dans les volutes et les vapeurs d’alcool. Jeux de regards, frottements des corps, plaisirs furtifs, assauts repoussés… Les heures s’égrènent à vouloir tuer le temps. Bad trip ? Et si une lumière brillait quand même au bout de la nuit ? Un roman noir, au verbe vif et cru, qui se lit d’une traite. Une œuvre ancrée dans son époque, qui sonde les affres des solitudes adolescentes, les fêlures de chacun, mais fait aussi entendre l’urgence d’aimer et d’être aimé.« 

photostudio_1555885425446

Je continue ma découverte de la littérature pour ados – pour le travail – pour le plus grand malheur de ma Pile à lire que je dois délaisser régulièrement – mais c’est pour le travail, alors, bon, je ne l’écoute pas. Et j’ai pioché PLS de Joanne Richoux qui m’a séduit d’abord pour sa longueur – moins de cent pages – je me suis dit que je pourrais rapidement lire ce roman et retrouver ma PAL (comme quoi, j’ai un cœur, j’essaie de ne pas la délaisser trop longtemps). Alors, ceux qui passent souvent par ici pourraient être étonnés car je crie sur tous les toits que je n’aime pas les romans courts, et c’est vrai. Mais là, je croule sous les lectures et les livres lus rapidement sont les bienvenus. Mais revenons-en à PLS et à Joanne Richoux.

Je ne connaissais pas Joanne Richoux – je suis en pleine découverte de pleins d’auteurs. Elle a déjà publié plusieurs romans pour ados dont les résumés me donnent vraiment envie (je dis ça doucement ; ma PAL n’est pas au courant, mais j’ai prévu d’emprunter Les collisions (c’est le seul que nous avons à la bibliothèque et c’est une adaptation des Liaisons dangereuses, un roman que j’ai adoré).

L’autre raison qui m’a donné envie de lire PLS, c’est qu’il s’agit d’une histoire avec des jumeaux. Angela et Sacha. Ils se préparent à recevoir des invités, Sacha angoisse, ils ne les a pas vus depuis un moment – on comprend qu’il n’est pas allé au lycée depuis quelques temps. Sa sœur le rassure, le taquine, l’affuble de son surnom préféré, Mon rein.

Dans PLS, on se glisse dans la tête d’un ado qui ne va pas très bien. On ne sait pas trop ce qu’il a, mais plus on avance dans l’histoire et plus son mal-être m’a stressée, j’avais peur qu’il se fasse du mal au cours de cette soirée d’Halloween. Et plus on avance dans l’histoire, plus on découvre un garçon gentil, qui se protège derrière un certain détachement, une nonchalance. Le style est cru parfois et moderne et surtout la fin est dingue. Je ne l’avais pas vue venir et j’ai pris une claque.

Je ne pensais pas ressentir autant de choses en si peu de pages, mais PLS est un condensé d’émotions. Et je suis plus que contente de l’avoir pioché dans la pile à lire… du travail (pile que je partage avec mes collègues).

photostudio_1555881547414

PLS – Joanne Richoux – Actes Sud junior – 96 pages (février 2020) – dès 14 ans

5 réflexions sur “PLS – Joanne Richoux

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 2 | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: Les collisions – Joanne Richoux | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s