Centuries – Matthieu Roger

photostudio_1583691846486
photostudio_1555885361723

« Centuries est une invite poétique au voyage, à travers les temps longs de l’Histoire du monde et des civilisations.
L’auteur nous y conte sa propre légende des siècles, les guerres et le fracas des armes qui forgèrent les femmes et les hommes de toutes conditions, leurs destins fulgurants comme leurs gloires éphémères ! Au détour de ses alexandrins, il nous transporte aussi bien sur les champs de batailles qu’au creux des bras fantasmés des muses… »

photostudio_1555885425446

Je vous en avais parlé lorsque j’avais chroniqué Lait et Miel de Rupi Kaur : de prime abord, comme ça, je crois bien que la poésie n’est pas vraiment mon truc. Je ne me plonge pas dans une recueil de poésie par plaisir et je ne m’y connais pas vraiment dans ce domaine. Mais j’aime rencontrer des poèmes par hasard, car c’est comme cela que j’ai pu avoir le souffle coupé ou la gorge serrée.

Je vous dis que je ne prends pas plaisir à me plonger dans un recueil de poésie et je viens vous en présenter un, étonnant, non ? Si, sans doute, d’autant que personne ne m’a forcée. Alors pourquoi avoir lu Centuries ? Et bien, pour plusieurs raisons. Déjà parce que j’étais curieuse de le lire, parce que l’auteur est un blogueur littéraire tourangeau, ensuite parce que le Printemps des Poètes approchait et enfin parce que le thème du courage de cette vingt-deuxième édition de la manifestation littéraire qui se déroule en France et au Québec, semblait me faire un clin d’œil.

Matthieu Roger, l’auteur, tient le blog Les lectures d’Arès. Il est féru d’Histoire et de batailles. Originaire d’Angers, il vit aujourd’hui à Tours et Centuries est son premier recueil de poèmes. Il y présente sa version de l’Histoire du monde. De ses origines à aujourd’hui. Et les civilisations se sont faites sur des terres gorgées de sang. De la guerre des Titans, à Alexandre le Grand, en passant par Azincourt, Matthieu Roger évoque le courage, les combats, l’amitié, l’amour, la gloire aussi éphémère soit elle.

C’est érudit, bien écrit et subtil.

« Au hurlement d’un chef les armes dégainées,
Les larmes des vestales pleurant leur Athénée.
Que restera-t-il donc des promesses passées,
À part un champ couvert de cadavres glacés. »

N’étant pas particulièrement emballée par les histoires de batailles, je n’ai pas eu le souffle coupé par les poèmes de Matthieu Roger. Mais même si je n’ai pas fondu en larmes comme lorsque j’ai decouvert Cher papa… de Hanokh Levin, j’ai été touchée par Élégie et j’ai été vraiment séduite par l’érudition de l’auteur et la finesse de ses textes. Un vrai talent et un livre à mettre dans les mains de ceux qui aiment les histoires de batailles et de courageux guerriers.

Ma chronique sur France Bleu Touraine :

photostudio_1555881547414

Centuries – Matthieu Roger – Chloé des Lus – 68 pages (octobre 2019)

Une réflexion sur “Centuries – Matthieu Roger

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 3 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s