Le carnet de Lola Boumbadaboum – Baptiste Chaperon et Héloïse Solt

photostudio_1582488362017
photostudio_1555885361723

« J’ai huit ans. Je m’appelle Lola. Ma copine, elle est un peu… spéciale. Elle est autiste, comme disent les grandes personnes. Autiste… c’est un mot d’adulte comme beaucoup d’autres. Et à cause de ce mot, maman m’a dit que ce serait bien que je raconte mon histoire. Mon histoire, la voilà. »

photostudio_1555885425446

Le sujet de l’autisme m’a toujours intéressée – ne me demandez pas pourquoi, je ne le sais pas moi-même. Du coup, quand il est question de l’autisme dans un roman, c’est un peu comme lorsqu’il y a des jumeaux, je ne peux pas résister.

Le carnet de Lola Boumbadaboum est une première lecture pour les enfants à partir de six ans, un roman court qu’ils pourront lire tout seul et qui est adapté à leur âge. L’histoire est écrite comme un journal intime tenu par une petite fille de huit ans, Lola.

Lola est une petite fille sociable et curieuse qui va au parc avec sa maman et adore jouer dans le bac à sable avec tout son attirail spécial d’aventurière : sa poupée préférée, un truc pour faire des bulles de savon et des tas d’autres objets indispensables pour parer à toute éventualité. Un jour, il y a une autre fille dans le bac à sable. Un peu étrange. Mais cela ne décourage pas Lila, qui va tout faire pour devenir l’amie de Lilou. Et elle ne manque pas d’idées pour faire réagir la fillette.

Le Carnet de Lola Boumbadaboum est intéressant. Lola ne met pas d’étiquette sur la différence de Lilou. Autiste, ça ne veut rien dire pour elle. Elle, elle voit une copine, une fillette qui rigole quand elle fait une roulade et qui aime les bulles de savon. Et c’est ce qui est le plus magique dans ce petit roman.

En tant qu’adulte, je l’ai trouvé gentillet. En quelques jours, Lola arrive à faire sortir Lilou de sa bulle, trouve une astuce pour communiquer avec elle. C’est super, mais c’est un peu édulcoré – normal, me direz-vous, c’est pour les enfants de six ans. Mais le roman de Baptiste Chaperon évoque un jeu de cartes que Lila fabrique pour communiquer plus simplement avec son amie. Et lui est très sérieux et pourrait s’avérer utile pour ceux qui ont une personne autiste dans leur entourage. Ce jeu de carte, que l’on peut télécharger sur le site de Little Urban, a été élaboré par Sarah Marquant, qui travaille depuis des années avec des jeunes enfants en situation de handicap. Et ce roman pourra servir d’amorce à une discussion sur le handicap avec les petits lecteurs.

photostudio_1555881547414

Le carnet de Lola Boumbadaboum – Baptiste Chaperon et Héloïse Solt – Little Urban – 144 pages (mars 2020) – dès 6 ans

 

2 réflexions sur “Le carnet de Lola Boumbadaboum – Baptiste Chaperon et Héloïse Solt

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s