L’été de toutes les peurs – Mary Jane Clark

photostudio_1582578575241
photostudio_1555885361723

«Quand Janie, une fillette de huit ans, et sa nourrice, Mme Garcia, sont enlevées en plein jour dans une banlieue résidentielle de New York, toute l’Amérique est en émoi.
Et pour cause. Janie est la fille unique d’Eliza Blake, la célèbre présentatrice de la tranche d’information matinale de Key News, la première chaîne de télé du pays.
Les suspects sont légion. La propre fille de Mme Garcia, qui s’est volatilisée après l’enlèvement ? Un pédophile récidiviste aperçu le jour même non loin de chez Eliza ? Une femme psychologiquement perturbée, persuadée que Janie est sa fille ?
Mais le FBI piétine… Aussi Eliza, épaulée d’autres membres de Key News, décide-t-elle de faire confiance à une médium qui prétend recevoir des flashs concernant Janie : du sang, la lettre M, un voile de mariée… Mais le temps presse, les morts violentes se succèdent, et une demande rançon vient de tomber…»

photostudio_1555885425446

Après avoir terminé Si près de vous de Mary Jane Clark, j’ai enchaîné avec L’été de toutes les peurs. J’ai sans doute manqué de concentration, mais j’ai mis un peu de temps avant de réaliser que l’héroïne était la même – j’avais encore vaguement l’excuse de la grippe au moment où j’ai lu les Mary Higgins Clark et Mary Jane Clark. Et pour ma défense, le prénom de l’héroïne n’est pas orthographié de la même manière, alors que les deux titres sont parus chez France Loisirs – je ne félicite pas le correcteur de n’avoir pas percuté et m’avoir fait passer pour une imbécile.

Donc pendant un moment, je me suis dit que c’était un peu dangereux de travailler à Key News ; les journalistes sont de véritables cibles (#boulet). Après, je me suis dit que Elisa/Eliza avait la guigne. Entre le fan psychopathe qui la traquait dans Si près de vous et le kidnapping de sa fille dans L’été de toutes les peurs, son quotidien ne fait pas rêver…

Là où je suis plutôt contente malgré tout, c’est que j’avais raison dans tous les cas : après vérification, Elisa/Eliza est l’héroïne de plusieurs romans de Mary Jane Clark (donc vraiment, elle a la guigne) et plusieurs autres héroïnes de ses romans travaillent à Key News (la chaîne de télé qui porte la poisse).

Dans L’été de toutes les peurs, la fille d’Eliza est kidnappée avec sa nounou. Mais aucune demande de rancon n’est demandée. De quoi faire angoisser sa mère. Pourquoi, avoir enlevé sa fille si ce n’est pas pour de l’argent ? Et certains médias trouvent que le scénario de la mère éplorée serait plus intéressant s’il se transformait en mère meurtrière…

C’est un roman plaisant. Pas exceptionnel, mais plaisant. Si comme moi vous le trouvez dans une boîte à livres, vous pouvez vous laisser tenter.

photostudio_1555881547414

L’été de toutes les peurs – Mary Jane Clark – France Loisirs – 352 pages (juin 2011)

2 réflexions sur “L’été de toutes les peurs – Mary Jane Clark

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s