Peurs bleues – Mathou

photostudio_1582578527026
photostudio_1555885361723

« Peurs de l’avion ou des insectes, de ne pas être à la hauteur, de dire non, du jugement des autres… Les angoisses, c’est souvent plus fort que nous. Et Mathou les collectionne. Avec la dérision qu’on lui connaît, l’autrice nous raconte ses doutes et ses frayeurs : les petits, les grands, les bien réels ou les délirants. Mais sans doute qu’elle n’est pas la seule à se faire des noeuds au cerveau, non ?! »

photostudio_1555885425446

J’adore Mathou. Voilà, c’est dit. L’autrice et illustratrice angevine est pétillante et bienveillante. Son compte Instagram est un shoot de vitamine. Avec ses petits bonheurs du quotidien et ses silhouettes un peu dodues, elle me met de bonne humeur. Et en ce moment, on a tous besoin d’un peu plus de bonne humeur que d’habitude. Ce que j’aime aussi beaucoup chez Mathou, c’est qu’elle invite à la bienveillance, surtout avec soi-même. A défaut de marcher efficacement, je vois ça un peu comme un rappel, du genre « ah oui, c’est vrai, il faudrait que je fasse ça ». 

Je vous ai parlé récemment de Voir la coupette à moitié pleine, un recueil des illustrations que Mathou a publié sur son blog et sur les réseaux sociaux. Et quelques temps après, elle revient avec Peurs Bleues. Un album dans lequel elle se livre ; dans lequel elle dévoile ses angoisses. Est-ce un livre à lire en ce moment ? Je vous dirai bien qu’il n’y a aucune contre-indication. Au contraire, même.

Cette bande dessinée est constituée de chapitres, chacun étant dédié à une peur. Ai départ, Mathou nous parle de sa peur des araignées, de l’avion, de la voiture ou de la mer quand elle ne voit pas ses pieds…

photostudio_1585086374872

N’ayant pas particulièrement ce genre d’angoisses, j’ai surtout compati pour Mathou et pour tous ceux qui ont des phobies – car ça ne se contrôle pas. Mais en avançant dans ma lecture, j’ai découvert que nous avions des peurs communes : celle de déranger, de ne pas être à la hauteur, de dire non, de son miroir et du regard des autres. J’ai réalisé que j’avais beaucoup d’angoisses – je ne pensais pas en avoir autant – et pendant un instant, ça m’a complètement démoralisée.

Mais Mathou apporte un éclairage plein de bienveillance – oui, encore – sur elle, sur moi, sur tous ceux qui souffrent de ces peurs. Et ça remonte le moral. Et ça donne des pistes pour essayer de les vaincre, toutes ces peurs bleues.

Il y a de la légèreté, des sourires et de la tendresse dans cet album, mais aussi des clés pour avancer. Encore faut-il – je dis ça pour moi – réussir à se mettre un coup de pied aux fesses pour essayer de se voir autrement. On en revient toujours au même.

Bref, un chouette album encore. A lire, relire. Et si vous ne connaissez pas Mathou, estimez-vous chanceux, vous avez de belles heures de bienveillance devant vous.

photostudio_1555881547414

Peurs bleues – Mathou – Delcourt – 160 pages (février 2020)

4 réflexions sur “Peurs bleues – Mathou

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s