La bibliothèque des cœurs cabossés – Katarina Bivald

photostudio_1586774980660
photostudio_1555885361723

«Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l’Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés -, qui l’aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…»

photostudio_1555885425446

La bibliothèque des cœurs cabossés est le premier roman de Katarina Bivald. Il est sorti en janvier 2016 et dormait dans ma Pile à Lire depuis le mois d’avril de la même année. C’est un peu la honte. Mais je ne m’en sors plus avec ma PAL. J’ai profité du confinement pour sortir des romans qui y sont depuis trop longtemps, donc voilà pourquoi j’ai choisi La bibliothèque des cœurs cabossés.

Lorsque ce roman est sorti, j’ai vu passer quelques avis enthousiastes à son sujet. Puis plus tard des avis nettement moins dithyrambiques. Ce qui m’a légèrement refroidie et ce qui explique pourquoi j’ai traîné à me plonger dans La bibliothèque des cœurs cabossés. Et même, pour être honnête, ce qui m’a fait démarré la lecture avec un poil d’angoisse. Le confinement me met les nerfs à fleur de peau.

La bibliothèque des cœurs cabossés raconte l’histoire de Sara Lindqvist, une libraire suédoise qui débarque dans une petite ville paumée de l’Iowa. La jeune femme aime les livres, elle aime les histoires qu’ils lui racontent, les personnages qui sont plus fantasques, plus vivants que ceux qu’elle peut croiser dans la réalité. Quelques années avant son grand voyage pour Broken Wheel, elle a entamé une correspondance avec Amy, une autre amoureuse des livres. C’est Amy qui a convaincu Sara de venir dans sa petite ville. Mais lorsqu’elle finit par venir, elle découvre qu’Amy est morte. Accueillie à bras ouverts par les amis d’Amy, Sara décide de rester un peu, séduite par l’entraide qui s’est tissée à Broken Wheel. Elle va s’y faire des amis et même rencontrer celui qui lui fera préférer la réalité aux contes de fée.

Je comprends ce qui n’a pas séduit certains lecteurs. Ce roman a un côté un peu trop « romanesque » pour que l’on puisse y croire. Mais cela va parfaitement avec le propos du roman. La bibliothèque des cœurs cabossés est un joli roman. C’est mignon et il y a une chouette galerie de personnages. Cela m’a fait un peu penser à du Fannie Flagg. Et les amoureux des livres se retrouveront dans une histoire qui parle de livres – qui raconte certaines fins aussi, j’espère que vous aurez lu les livres dont il est question, Jane Eyre notamment.

Du coup, aucun regret de l’avoir lu. J’aurais pu le lire avant, mais je suis contente de ne pas l’avoir fait. Je suis contente d’avoir sous la main des romans aussi réconfortants en ce moment. Je remercie donc ma PAL débordante, ça lui fera plaisir. Et je vous conseille ce roman si vous avez envie de rêver un peu.

photostudio_1555881547414

La bibliothèque des cœurs cabossés – Katarina Bivald – Denoël – 496 pages (janvier 2016)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s