The Kingdom – Jess Rothenberg

photostudio_1589807425354
photostudio_1555885361723

« Ana, mi-humaine, mi-robot, est l’une des sept hybrides conçues pour divertir les visiteurs du parc d’attractions Kingdom, petits comme grands. Sa vie prend cependant un autre tournant quand elle est accusée d’avoir assassiné Owen, l’un des membres du personnel. Commence alors un procès haletant, où la vérité n’est pas forcément celle que l’on croit… »

photostudio_1555885425446

Depuis déjà quelques mois, je vous présente un roman ado toutes les semaines, car j’en ai un certain nombre à lire pour le travail – je ne me plains pas, au contraire, j’aime plutôt bien les romans jeunesse. The Kingdom de Jess Rothenberg fait partie de ces romans de boulot, je l’ai pioché un peu au hasard dans le carton, en me disant seulement que comme il avait l’air un peu épais, il était sans doute pour les plus grands ados.

Je ne connaissais pas l’autrice, Jess Rothenberg, ancienne éditrice jeunesse, qui a écrit un premier roman, Éternité, avant The Kingdom. Elle semble aimer le fantastique. Son premier roman racontait l’histoire d’une jeune femme qui a eu littéralement le cœur brisé et s’est retrouvée au Paradis. Le second évoque une sorte de paradis sur Terre. Sur le papier du moins.

Imaginez un parc d’attraction dans lequel on peut chevaucher des dragons, admirer des espèces disparues, sauver des princesses ou être la princesse qui se sauve toute seule. Une chouette expérience immersive, non ? Ajoutez à cela les Fantaisistes, qui sont des créatures mi-robots mi-humaines. Elles sont les véritables mascottes du château et elles ont été créées pour divertir et être agréables aux visiteurs.

Ana est l’une de ces Fantaisistes. Elle sait qu’elle a de la chance de vivre au château, car on lui a toujours dit que dehors, le monde était dangereux, surtout pour elle et ses sœurs, il n’y a d’ailleurs qu’à voir ce que l’on a fait à Alice… Mais il semble qu’Ana ne soit pas forcément plus en sécurité à l’intérieur. Etait-elle en danger au point de s’en prendre à un employé ? En tout cas, elle est accusée de meurtre. A nous de découvrir ce qui a conduit Ana à s’en prendre à Owen.

The Kingdom n’est pas un roman classique dans sa forme. On saute dans le temps, on lit des interrogatoires, des scripts de pubs, des discussions enregistrées… Franchement, j’ai eu un peu peur au début. Peur que Jess Rothenberg ne se soit pas donné la peine d’écrire un bout d’histoire. Et puis il y a eu le récit d’Ana, ses descriptions du parc d’attraction… Et franchement, j’ai eu encore un peu peur. C’était gnan-gnan et sans grand intérêt. Heureusement qu’au bout d’un moment, le caractère d’Ana s’est révélé parce que sinon j’aurais passé un moment de lecture sans intérêt.

Évidemment, le monde idyllique du parc décrit par Ana n’est qu’une chimère et l’on voit bien arriver les problèmes quand on additionne : « superbes créatures » et « créées pour rendre les humains heureux ». Évidemment, certains s’asseyent sur la notion de consentement. Même si on peut discuter du consentement d’un être mi-humain mi-robot… Franchement, si vous avez un doute, passez un peu de temps dans la tête d’Ana…

Ce n’est pas le roman du siècle, mais c’est intéressant. J’ai fini par m’attacher à Ana et par vouloir savoir ce qu’il s’était passé avec Owen. Même si là encore rien de bien surprenant.

photostudio_1555881547414

The Kingdom – Jess Rothenberg – Casterman – 432 pages (mars 2020) – dès 13 ans

2 réflexions sur “The Kingdom – Jess Rothenberg

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 5 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s