La couleur de l’air a changé – Cécile Cayrel

photostudio_1590326697366
photostudio_1555885361723

« Camille s’ennuie. Elle s’ennuie dans sa ville de l’Ouest de la France, dans son couple avec David, dans cette vie de routine où elle ne trouve pas sa place. Un soir, elle trompe David sans vraiment y penser. En l’apprenant, il tente de l’étrangler. Bouleversée, Camille part sur la route. Elle est recueillie par Jen et Michel qui, eux aussi en rupture avec leur ancienne vie, sont partis aux hasards des routes dans une camionnette.
Une échappée à trois commence vers la joie de la vie commune, l’érotisme, la quête des sens retrouvée mais surtout l’acceptation de soi. Sur leur chemin, ils rencontrent Mamie, retraitée en mal d’affection, qui deviendra la protectrice bienveillante du trio inattendu. »

photostudio_1555885425446

J’ai pu découvrir le premier roman de Cécile Cayrel grâce à Netgalley et Stock. J’ai été séduite par la couverture, ayant une grande envie de bord de mer et de cheveux au vent, comme cette silhouette de dos sur fond de ciel et de mer.

Camille est fleuriste. Son copain David ne la touche plus, ne la voit plus. Si bien qu’un soir, dans une boîte de Rennes, elle couche avec un parfait inconnu. David ne le supporte pas et l’etrangle. Le lendemain, elle part et croise la route de Jen et Michel. Des marginaux en rupture avec la société. Ils la recueillent et lui laissent le temps d’aller mieux.

J’ai souri en commençant ce roman, car l’histoire, du moins au départ, se déroule à Rennes. Forcément, je visualisais. Lorsque Camille quitte son appartement après un geste d’une grande violence de la part de son compagnon, qu’elle marche le long de la route jusqu’à ce que s’arrêtent Jen et Michel, j’avais le paysage bien en tête.

La couleur de l’air a changé parle de la violence conjugale, mais aussi de la marginalité et des militants écolos et de toutes sortes. Ce roman évoque les plaisirs simples, charnels, de liberté aussi et on se prend d’affection pour les personnages, des personnages que l’on ne croise pas souvent dans les romans. Sans être exceptionnel, La couleur de l’air a changé est une petite parenthèse agréable. Et bien écrite.

photostudio_1555881547414

La couleur de l’air a changé – Cécile Cayrel – Stock – 200 pages (mars 2020)

Une réflexion sur “La couleur de l’air a changé – Cécile Cayrel

  1. Pingback: A / D | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s