Le financier en chef – David Zaoui


photostudio_1555885361723

«Les rêves de Jackson Zerbib se sont envolés : cinéaste en herbe, son ambition de devenir le futur Spielberg de banlieue a échoué. Confronté à la réalité, il doit trouver un «vrai» travail. Et il va se concocter un CV de directeur  financier hors pair.
Bingo ! Jackson est recruté dans une start-up spécialisée dans les solutions médicales dont les bureaux parisiens sont équipés d’une cuisine digne de celle des plus grands chefs. Pour dissimuler son incompétence et conserver son  poste, Jackson, fin gourmet, va métamorphoser son lieu de travail en restaurant étoilé.
Entre fantaisie, humour et tendresse, ce roman pulvérise les codes sociaux, le productivisme à tout crin et rend hommage aux grands rêveurs.»

photostudio_1555885425446

J’ai découvert l’existence de David Zaoui en furetant sur Netgalley. Cet écrivain et scénariste originaire de Seine-Saint-Denis m’était alors totalement inconnu. mais le titre de son nouveau roman, Le financier en chef, et la couverture assez curieuse m’ont fait m’arrêter pour lire le résumé. Et l’histoire de Jackson Zerbib, qui cuisine pour son chef et ses collègues afin que personne ne remarque son incompétence au travail… Je dois dire que cela a piqué ma curiosité.

Pour autant, je préfère vous l’avouer, le début de ce roman ne m’a pas franchement emballée. L’enfance et l’adolescence de Jackson qui rêvait de devenir le nouveau Spielberg m’ont prodigieusement ennuyée – j’ai même failli abandonner ma lecture. Mais j’avais envie de découvrir la suite, ce que l’on m’avait vendu sur la quatrième de couverture : le moment où, enfin, Jackson allait être embauché ! Et ça a fini par arriver. Et c’est là que c’est devenu drôle et poétique.

Jackson Zerbib est un doux rêveur. Il sait pour autant qu’il n’est pas du tout qualifié pour assurer au boulot. Alors, avec les conseils de son père qui tient un petit restaurant, il concocte sur ses heures de travail des plats qui feront ronfler de plaisir son patron. Et si ce dernier a le malheur de lui demander où il en est sur un dossier, Jackson sort de son chapeau une fournée de madeleines succulentes. L’imposteur va se découvrir un talent pour la cuisine mais aussi dans les relations humaines. Il donne des conseils de vieux sages à son chef pour qu’il garde sa petite-amie. Jackson tient de son père, aussi doux et rêveur que lui.

Finalement, la mayonnaise a fini par prendre et je me suis laissée charmée par cet étonnant personnage. Même si je ne suis pas certaine d’avoir envie de lire d’autres titres de l’auteur, je reconnais avoir eu souvent envie de manger les petits plats de Jackson et de profiter un peu de sa sagesse.

photostudio_1555881547414

Le financier en chef – David Zaoui – JC Lattès – 350 pages (juin 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s