Une certaine idée du paradis – Elisabeth Segard

unecertaineideeduparadis
photostudio_1555885361723

«Petits meurtres sournois dans la campagne tourangelle.
Chacun a son idée du paradis dans la charmante bourgade de Mouy-sur-Loire en Touraine. Madame le maire, d’abord, qui se bat pour faire de sa commune un territoire attractif. L’abbé Marcel, qui parvient à remplir son église, quitte à user d’astuces peu orthodoxes. Violette Laguille, vieille dame très discrète – pour faire oublier, peut-être, un passé trop flamboyant. Et aussi sa voisine, Nathalie, une citadine venue s’installer dans ce beau village pour y ouvrir un gîte alternatif et offrir des stages de pleine conscience.
Très vite cependant, la Parisienne tape sur les nerfs des habitants. Au point que quelqu’un finit par lui taper un bon coup sur la tête.
Mêlée malgré à elle à cette affaire qui met la gendarmerie sur les dents, Violette va devoir, à ses risques et périls, prendre l’enquête en main…»
photostudio_1555885425446

La sortie de ce roman, je l’attendais depuis longtemps. Une certaine idée du paradis, paru chez Calmann-Lévy est un roman signé Elisabeth Segard, qui a déjà publié Les pépètes du cacatoès. Pour être tout à fait honnête, j’attendais cette sortie depuis qu’il a commencé à sortir de l’imagination d’Elisabeth, qui m’avait fait lire les premiers chapitres, pas trop sûre de savoir s’il fallait qu’elle continue à travailler dessus. Et j’ai été totalement emballée par ce cosy mystery en Touraine. Je l’ai donc tannée pour qu’elle continue à l’écrire : je voulais connaître la fin de l’histoire et l’identité du tueur sournois qui sévit à Mouy-sur-Loire.

Imaginez un peu : un petit village tranquille avec son café-restaurant, son marché de producteurs locaux, sa mairesse pugnace et son église très fréquentée grâce à l’esprit imaginatif du curé. Une nouvelle habitante s’installe à Mouy pour y monter des stages de pleine conscience et de câlins aux arbres – de quoi faire rire la population ? Sans doute, si Nathalie n’était pas si insupportable. A peine arrivée, elle tape sur les nerfs de tout le monde et quelqu’un décide de se débarrasser d’elle. Violette Laguille, discrète vieille dame, ne s’en serait jamais mêlé si la gendarmerie n’avait pas arrêté le plombier dont elle a tant besoin. Car il est le seul à bien vouloir intervenir chez elle. Alors ni une ni deux, Violette va se transformer en Miss Marple et mener l’enquête pour sauver ses secrets de l’inondation…

Alors, vous allez peut-être me dire que je manque d’objectivité pour cette chronique, car Elisabeth Segard est mon amie. Vous pouvez le dire, mais je ne pense pas que ce soit vrai. Je trouve ce roman très bien écrit et drôle. J’avais aimé Les pépètes du cacatoès, et Une certaine idée du paradis est encore meilleur, à mon avis. Parce que déjà j’aime les cosy mysteries – ces histoires qui valent autant pour l’ambiance que pour l’intrigue, qui se déroulent dans des petits villages et présentent des galeries de personnages attachants.

J’ai tout de suite aimé Violette et son passé trouble, la maire de Mouy qui gère la ville d’une main de fer, le curé désemparé face à la disparition du reliquaire qui fait la renommée de Mouy – fichues souris – et l’histoire que j’ai trouvé pleine de légèreté et d’humour. Bref, j’étais ravie, moi, de découvrir Une certaine idée du paradis et encore plus que ce roman soit publié, parce que cela veut dire que tout le monde pourra faire connaissance avec Mouy et surtout que je ne serai pas la seule à passer un bon moment de lecture. Parce que c’est cela que m’a procuré la première aventure de Violette – il devrait y en avoir d’autres – de la joie. Et c’est ce que je vous souhaite aussi, alors plongez-vous dans Une certaine idée du paradis, je suis sûre que vous ne le regretterez pas.

Voir ma chronique sur France Bleu Touraine :

photostudio_1555881547414

Une certaine idée du paradis – Elisabeth Segard – Calmann-Lévy Territoires – 352 pages (septembre 2020)

3 réflexions sur “Une certaine idée du paradis – Elisabeth Segard

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 8 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s