La fille sous cellophane – Marie Leymarie


photostudio_1555885361723

« Depuis que sa mère a mis fin à ses jours, Elissa, quinze ans, a perdu le sens de sa vie, de son corps. Elle est en guerre. Contre son père, contre Iris qui a bien trop vite remplacé sa mère. Contre l’amour auquel elle ne croit plus. Comme enveloppée d’une couche de cellophane, à la maison, au lycée, elle s’isole du monde devenu flou. Heureusement, il y a Manon. Manon et ses cheveux verts, sa tendresse discrète… »

photostudio_1555885425446

La fille sous cellophane fait partie de mes dernières lectures de travail. C’était aussi l’occasion de découvrir Marie Leymarie, qui a écrit de très nombreux livres pour la jeunesse.

Elissa est en colère, triste, amoureuse, perdue, rebelle. Elissa a quinze ans, sa mère est morte, son père refait sa vie. Pour la jeune fille, c’est un peu comme si le drame n’avait jamais existé et, elle, elle veut que l’on voit qu’à l’intérieur, elle est en miettes. Sa colère, sa rage, s’estompent lorsqu’elle est avec Manon. Pourra-t-elle être avec Manon ?

La fille sous cellophane n’était pas bien long, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour terminer ce roman. Honnêtement, depuis que je lis des romans ados pour le travail, j’ai lu des romans beaucoup plus percutants, mais cela reste un joli roman mêlant deuil et l’homosexualité.

photostudio_1555881547414

La fille sous cellophane – Marie Leymarie – Gallimard Jeunesse – 128 pages (mai 2020) – dès 13 ans

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s