Sing – Vanessa Jones

photostudio_1601407714379
photostudio_1555885361723

« Antoinette Delaney-Richardson auditionne pour entrer dans la prestigieuse école de Duke (Duke’s performing Arts) de Londres. Elle désire intégrer un cursus d’exception qui fera d’elle une star. Elle est la fille d’une célèbre danseuse, ancienne élève de l’école, morte d’un cancer un an auparavant. Cette audition est donc pour Netty le plus gros enjeu de sa vie. Mais au moment de faire ses preuves devant le jury, elle ne peut sortir une seule note de son incroyable voix.
Elle est reçue malgré tout, mais le jour de la rentrée, elle n’a toujours pas retrouvé sa voix et elle éprouve un lourd sentiment d’imposture. D’autant que la directrice de l’école est très claire : les élèves doivent viser l’excellence sous peine d’être mis à la porte. Netty parviendra-t-elle à faire entendre sa voix ? »


photostudio_1555885425446

Quand je ne lis pas des romans ados pour le travail, j’en lis pour le plaisir. En découvrant Sing de Vanessa Jones sur le site Netgalley, j’ai eu envie d’en savoir plus. Une chanteuse qui ne chante plus reçue dans une école d’arts où elle va devoir changer, ça m’intrigue. Et je dois avouer que j’ai un petit faible pour les histoires de danse, de chant et de musique – je n’aime pas seulement les tueurs psychopathes, j’ai aussi un cœur finalement.

Au début du roman, Netty s’apprête à passer l’audition pour entrer à Duke, une prestigieuse école d’arts de Londres. Mais elle reçoit un message vocal qui va la tétaniser : elle ne va pas pouvoir sortir une note. A sa grande surprise, elle est tout de même admise, persuadée que c’est du coup grâce à sa mère, une ancienne élève de l’école. Netty a une épée de Damoclès au-dessus de la tête : si elle n’arrive pas à chanter, elle se doute bien qu’elle finira par se faire renvoyer. Il va donc falloir qu’elle surmonte ses traumatismes si elle veut rester à Duke.

Bon, je vais être honnête : j’ai eu un mal fou à lâcher ce roman, et je l’ai même raconté à une de mes collègues parce que j’avais envie d’en parler. Évidemment, il n’y a pas de suspense – on se doute que Netty a une super voix, qu’elle va finir avec le beau mec de l’histoire et que tout va bien se finir. Mais qu’importe. Parce que c’est plaisant le temps que ça dure. Et ça fait du bien les histoires qui se finissent bien aussi.

Bref, si vous êtes comme moi et que votre cœur fond pour les histoires à la Fame (oui, je suis vieille, je connais Fame), ce livre est pour vous.

photostudio_1555881547414

Sing – Vanessa Jones – Fleurus – 432 pages (mars 2020)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s