La fin des idoles – Nicolas Gaudemet

photostudio_1599759187822
photostudio_1555885361723

« Ce roman est né d’une révolte et d’une fascination. Révolte contre, fascination pour notre société envahie d’écrans et de marques qui tentent de gouverner nos désirs. Cette société nous rend-elle heureux ? Non, pense Lyne Paradis : elle en a souffert depuis l’enfance et rêve de la renverser… grâce aux neurosciences.
Lyne infiltre une chaîne de télévision et crée des émissions subversives. Elle veut y guérir Paloma, starlette boulimique et obsédée par la célébrité, pour montrer que les maux de la société du paraître ne sont pas une fatalité. Ces émissions provoquent un scandale et déchaînent Gerhard Lebenstrie, psychanalyste médiatique et adversaire des neurosciences. Ils se déchirent devant la France entière…
Qui n’a jamais rêvé d’être célèbre ? Comment être heureux quand notre désir de reconnaissance est exacerbé par les médias et les réseaux sociaux ? »

photostudio_1555885425446

La fin des Idoles est un parfait exemple de ce qui fait que ma Pile à Lire est toujours en train de déborder. J’achète un livre, je me dis que je vais le lire aussitôt et puis je tombe sur un autre roman qui me fait de l’oeil et j’oublie tout de suite mes bonnes résolutions. Le pauvre livre délaissé se retrouve dans un coin jusqu’à ce qu’un miracle lui permette de sortir de là. Pour La fin des Idoles, c’est la sortie de l’histoire en feuilleton audio qui m’a rappelé l’existence ce premier roman de Nicolas Gaudemet – honte à moi.

Quand j’ai enfin démarré la lecture de La fin des Idoles, j’ai été vraiment surprise. Je ne sais pas trop à quoi je m’attendais, mais certainement pas à un roman dans lequel la psychanalyse et les neurosciences auraient tant de place.

La fin des Idoles a reçu le Prix Jules-Renard du premier roman et a eu beaucoup de succès auprès des lycéens – Nicolas Gaudemet en a rencontré beaucoup. C’est d’ailleurs les grands adolescents et les jeunes adultes qui sont le plus concernés par l’histoire de ce roman.

De quoi ça parle ? Obsession célébrité est un nouveau programme de téléréalité trash qui vise à guérir les candidats de leur besoin viscéral de célébrité. Derrière Obsession célébrité, il y a la neuroscientifique Lyne Paradis qui va tenter d’aider Paloma à ne plus avoir un besoin frénétique de reconnaissance. Paloma va se retrouver au milieu d’une querelle entre psychanalystes et un véritable enjeu dans l’avenir des neurosciences.

Dans La fin des Idoles, on alterne les points de vue, et entre la naïve Paloma et la cynique Lyne, le lecteur n’est pas épargné. C’est un roman vraiment atypique, surprenant. Je ne vais pas dire que j’ai adoré, mais j’ai trouvé le propos vraiment intéressant et je dois dire que j’ai apprécié d’être surprise par cette lecture.

photostudio_1603116138837

La fin des Idoles – Nicolas Gaudemet – Tohu-Bohu – 368 pages (mars 2018)

Et maintenant, parlons de l’adaptation en feuilleton audio de La fin des Idoles. Je parle bien de feuilleton et non pas de livre audio, car il ne s’agit pas d’une lecture du texte d’origine, mais bien d’une création, en sept épisodes de douze minutes, que l’on peut écouter via le site Youboox – un site qui propose du contenu numérique et audio sur abonnement.

Honnêtement, j’ai trouvé cette écouté vraiment chouette, on rentre complètement dedans grâce aux bruitages et à la musique ; les comédiens sont également très convaincants. En fait, j’ai trouvé cette adaptation du roman plus agréable que la lecture du roman lui-même. Donc, je valide totalement ce format.

photostudio_1603134306433

photostudio_1555881547414

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s