Intégrale Les Hartigans – Avery Flynn

photostudio_1604704025565
photostudio_1555885361723

« Les trois romances bodypositive de la série Les Hartigans réunies pour la première fois dans une intégrale sans complexe : On s’aimera les yeux fermés… et le cœur grand ouvert !, Tu craqueras pour moi… et mes poignées d’amour ! et Je te séduirai en baskets… et sans paillettes ! »

photostudio_1555885425446

Je venais de terminer Je te séduirai en baskets… et sans paillettes ! d’Avery Flynn quand j’ai vu cette intégrale sur NetGalley. J’avais bien aimé Fallon et son caractère bien trempé et l’idée de découvrir d’autres membres de sa famille ne me déplaisait pas, loin de là. Du coup, je le suis laissées tenter. Cette intégrale compte trois volumes, le dernier étant Je te séduirai en baskets… Et sans paillettes ! je vais plutôt vous parler des deux autres, sachant qu’Avery Flynn tente de « donner la parole à des femmes fortes et inspirantes, qui s’assument et revendiquent le droit d’être elles-mêmes avec les hommes qu’elles aiment, sans complexe !

photostudio_1604757742552

On s’aimera les yeux fermés… et le cœur grand ouvert !

« Gina est ce qu’on appelle une « crevette » : chez elle, tout est bon… sauf la tête. Malgré son corps de mannequin lingerie, son visage, lui, ne correspond pas aux normes de la beauté, et au fil des années, elle a dû s’endurcir pour assumer son physique. Elle croyait y être parvenu, jusqu’à ce qu’un jeu l’oblige à embrasser Ford, un policier très séduisant et visiblement sous son charme. Aussitôt, les complexes resurgissent : qu’est-ce qu’un mec comme Ford peut bien trouver à une fille comme elle ? »

N’imaginez pas entrer dans ce roman comme dans une paire de chaussons moelleux. En tout cas, pour moi, ça a été assez difficile de me sentir bien en commençant ma lecture : la description physique de Gina et les sales tours qu’on a pu lui faire en raison de son physique m’ont mises mal à l’aise. Déjà, rien que le résumé est choquant : « Gina est ce qu’on appelle une crevette : chez elle, tout est bon… sauf la tête. » Non, mais sérieusement ? Qui dit ça ? J’ai trouvé qu’en matière de #bodypositive on démarrait assez mal. Gina est à peine décrite. On sait juste qu’elle est « moche », qu’elle a un gros nez et des yeux globuleux. Et évidemment, si l’enfance et l’adolescence de Gina ont été ponctuées de moments difficiles, ça n’est pas mieux depuis qu’elle est adulte. La preuve, elle se retrouve dans une chambre d’hôtel avec le beau Ford, parce que les collègues flics du beau psychorigide ont trouvé drôle de se moquer de l’organisatrice du mariage, déposant par la suite sur le bureau de leur collègue un sac en papier avec un trou pour la bouche. Oui, oui, franchement, on est d’accord qu’il y a des coups de pelle qui se perdent.

Heureusement que Ford est un mec sympa et qu’il trouve Gina parfaite – cela m’a un peu redonné foi en l’humanité. L’alchimie fonctionne entre Ford et Gina, c’est indéniable. Lui, le mouton noir de la famille, devenu flic plutôt que pompier, accroché à la loi et à son respect à tout prix, doit jouer les infiltrés chez Gina dont les frères sont mêlés à la mafia locale, sans pouvoir lui dire la vérité et sans pouvoir la toucher. Toute cette histoire va forcément mal finir…

J’ai été vraiment choquée par la manière dont Gina est traitée par les gens, comme si elle était absolument immonde et qu’on pouvait, du coup, tout se permettre à cause de ça. Et d’un autre côté, Ford et sa famille, ont l’air de la trouver tout à fait normale. Du coup, je me suis demandée quel était vraiment les critères de laideurs de l’autrice. Ceci-dit, en dehors de ça, le roman est sympa. Et sexy. Tout en n’étant ni vulgaire ni gnangnan. Donc, à conseiller à ceux qui aiment les romances érotiques un peu modernes.

photostudio_1604777375448

Tu craqueras pour moi… et mes poignées d’amour !

« Lucy est une femme forte, et en général, elle assume ses rondeurs. Mais lorsque, un soir, un inconnu dans un bar se permet de lui dire qu’elle devrait renvoyer son burger et commander une salade si elle ne veut pas finir seule, elle perd tous ses moyens. Jusqu’à ce que Frank, un pompier au sourire incendiaire, cloue le bec de l’importun en se faisant passer pour son rencard. Un dîner et quelques fous rires complices plus tard, l’espoir grandit. Viendrait-elle enfin de rencontrer un homme pour qui la taille ne compte pas ? »

Lucy a toujours été ronde. Elle a souffert des brimades et du regard des autres, mais aujourd’hui, elle s’assume. Elle a un bon job, ne s’en laisse pas compter, mais parfois, surtout quand un connard lui dit qu’elle devrait remplacer son burger par une salade sans vinaigrette pour avoir une chance de séduire, elle est démunie – cette scène m’a rappelé À volonté, la bande dessinée de Mathou et Mademoiselle Caroline et franchement, ce serait bien que certains gardent leurs conseils surtout quand on ne leur a rien demandé.

Bref, Lucy se retrouve devant un importun qui lui explique ce qu’elle devrait manger et c’est là qu’arrive Franck, le grand frère de Fallon et Ford. Le pompier de près de deux mètres se fait passer pour le rencard de Lucy et chasse le misérable. Franck est soucieux, il se demande s’il arrivera à trouver une fille qui voudra bien de lui un jour pour un truc plus sérieux qu’une nuit de débauche – on vient de lui dire qu’il n’était pas le genre de mec qu’on épouse, et même s’il n’a pas pas l’intention de se marier, cette révélation le chamboule. Lucy le fait rire et il lui propose de se faire passer pour son copain à la réunion des anciens élèves de son lycée. De toutes façons, pas de danger, il n’a pas l’air d’être le genre de Lucy, il n’est pas habitué à ce qu’on le chambre et qu’on ne se jette pas sur lui. Cette petite parenthèse lui fera des vacances. Ahahaha, quel naïf !

J’ai bien aimé ce roman, plutôt drôle. Et encore une fois sexy. Les personnages sont touchants, autant Lucy que Franck. Et comme dans les deux autres romans de l’intégrale des Hartigans, c’est sexy en diable, mais pas cucul la praline. Bref, personnellement, j’aime beaucoup.

photostudio_1555881547414

Intégrale Les Hartigans – Avery Flynn – Harlequin – ebook (septembre 2020)

4 réflexions sur “Intégrale Les Hartigans – Avery Flynn

  1. Pingback: Je vide ma Pile à lire – saison 5 épisode 10 | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s