Même les araignées ont une maman – Alain Gagnol

photostudio_1607718205346
photostudio_1555885361723

« Cette fille n’est pas seulement bizarre. Elle est un gros bloc de mystère enseveli sous une épaisse couche de secrets. Depuis quelque temps, Thomas ne dort plus. Il a de quoi être inquiet : son chat a disparu alors qu’un tueur d’animaux sévit en ville… Une nuit, il distingue une silhouette dans son jardin. Malgré le masque d’opéra chinois qui cache son visage, Thomas reconnaît Emma, sa voisine. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’Emma est télépathe, et que ce don extraordinaire pourrait peut-être les mener jusqu’au tueur. Ou mener le tueur à eux. »

photostudio_1555885425446

Même les araignées ont une maman d’Alain Gagnol se trouvait dans le carton de livres à lire pour le travail, je l’ai embarqué rapidement, afin que l’une de mes collègues qui a la phobie des araignées ne tombe pas dessus. Sans lire le résumé. Et j’ai décidé de le commencer sans lire la quatrième de couverture, histoire de découvrir l’intrigue au fur et à mesure. Tout comme je m’apprêtais à découvrir Alain Gagnol, auteur pour la jeunesse.

Thomas enchaîne les nuits blanches depuis que son chat a disparu. Il guette le passage du kidnappeur d’animaux qui terrorise la ville. Mais à la place du cadavre de son animal de compagnie, il découvre sa voisine assise au milieu de son jardin au beau milieu de la nuit. Emma. Emma qui est télépathe et qui pourrait bien aider Thomas à traquer le psychopathe qui découpe en morceaux les animaux qu’il enlève.

Si vous êtes comme ma collègue Marie, rassurez-vous, il n’y a aucune araignée dans ce roman, sauf dans le titre et dans un minuscule petit passage qui explique le titre. En revanche, il y a de l’humour – ce qui peut sembler surprenant compte tenu de l’histoire. Mais Thomas est un personnage assez drôle, notamment lorsqu’il parle de son chat. Thomas aime dessiner, son chat et peut-être un peu trop la mystérieuse Emma qui est venue s’installer dans sa rue quelques années plus tôt. Emma est scolarisée à la maison et c’est donc dans son jardin au milieu de la nuit que Thomas va pouvoir en savoir plus sur la jeune fille. Il découvre qu’elle est télépathe et que son isolement est lié à son don – son fardeau. Thomas va essayer de l’aider à canaliser les pensées qui entre dans sa tête, afin qu’ils se lancent sur les traces du tueur d’animaux.

C’est un roman assez sympa, franchement. Je n’ai pas été bluffée par la fin, même si elle est originale. Mais j’ai bien aimé le duo Thomas-Emma et j’ai passé un bon moment.

photostudio_1555881547414Même les araignées ont une maman – Alain Gagnol – Syros – 464 pages (septembre 2020) – dès 13 ans

2 réflexions sur “Même les araignées ont une maman – Alain Gagnol

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s