Sherlock Holmes et le mystère des reliques de Saint-Martin de Tours – Jean-Noël Delétang

photostudio_1612192124517
photostudio_1555885361723

« Savez-vous que Sherlock Holmes a séjourné en Touraine en 1902, accompagnant son fidèle ami le docteur Watson venu régler une question d’héritage ? Le plus célèbre des enquêteurs se retrouve mêlé bien malgré lui à une enquête face au commissaire Courtel…
Trafic de reliques, mort suspecte du sacristain de Saint-Martin sur le chantier de la nouvelle basilique, fin tragique de Fritz l’éléphant… Que de faits étranges et sombres qui vont mettre à rude épreuve les talents de Holmes ! Substituant pour l’occasion le vouvray au whisky et la PJ à Scotland Yard, l’auteur nous entraîne à Tours, au début du XXe siècle et rend hommage, avec ce pastiche, au prodigieux créateur que fut Sir Arthur Conan Doyle. »

photostudio_1555885425446

J’aime assez l’univers de Sherlock Holmes, ce brillant détective sorti de l’imagination de Sir Arthur Conan Doyle. Je trouve que c’est un personnage intéressant et atypique. Et grâce aux séries, bandes dessinées, romans autorisés ou non par les ayants droit, films, jeux de société… Sherlock Holmes continue à faire rêver grâce à sa fantastique faculté d’analyse.

Lorsque j’ai vu Sherlock Holmes et le mystère des reliques de Saint-Martin de Tours de Jean-Noël Delétang, je me suis dit que ce roman pourrait me faire passer un bon moment. Jean-Noël Delétang est un ancien professeur d’histoire et d’histoire des arts et il a imaginé une enquête de Holmes et Watson à Tours, à la faveur d’un séjour du duo chez la cousine de Watson. Entre la découverte de la ville et de la gastronomie tourangelle, Sherlock Holmes va tout de même trouver le temps d’enquêter sur des accidents suspects.

J’ai personnellement passé un moment de lecture sympa. J’ai apprécié découvrir Tours en 1902, suivre Sherlock et Watson durant leurs déambulations dans le centre-ville de Tours, j’ai souri de la gourmandise de Watson et de son intérêt pour le vouvray. J’ai donc trouvé que Sherlock Holmes et le mystère des reliques de Saint-Martin de Tours était plutôt réussi.

Mais il faut dire que je ne suis pas une puriste, que je ne fais pas partie d’un cercle d’holmesiens et que je suis également plutôt bon public. Du coup, lorsque j’ai découvert que dans ce roman Watson s’appelait Charles et non John et que Mary son épouse était encore en vie, je n’ai pas crié au scandale. Car cela ne gêne pas tellement. Mais il est clair qu’un lecteur pointilleux s’étranglera dans sa moustache.

Sachez donc que cette enquête de Sherlock Holmes ne vous plongera pas avec exactitude dans l’univers du détective. Alors, les fans feraient mieux de passer leur chemin sous peine de s’agacer. En revanche, l’intrigue, sans être des plus inoubliables est sympa, et on découvre bien Tours et sa gastronomie. Et rien que pour avoir eu l’image de Watson et Sherlock en train de savourer un bon verre de vouvray tout en découvrant les rillettes de Tours, je suis contente d’avoir lu ce roman.

Pour écouter ma chronique sur France Bleu Touraine, c’est par ici.

photostudio_1555881547414

Sherlock Holmes et le mystère des reliques de Saint-Martin de Tours – Jean-Noël Delétang – Geste éditions – 224 pages (novembre 2020)

3 réflexions sur “Sherlock Holmes et le mystère des reliques de Saint-Martin de Tours – Jean-Noël Delétang

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s