Ciao Bella – Serena Giuliano

photostudio_1610741473052
photostudio_1555885361723

« Anna a peur – de la foule, du bruit, de rouler sur l’autoroute, ou encore des pommes de terre qui ont germé… Pour affronter sa deuxième grossesse, elle décide d’aller voir une psy.
Au fil des séances, Anna livre avec beaucoup d’humour des morceaux de vie. L’occasion de replonger dans le pays de son enfance, l’Italie, auquel elle a été arrachée petite ainsi qu’à sa nonna chérie. C’est toute son histoire familiale qui se réécrit alors sous nos yeux…
À quel point l’enfance détermine-t-elle une vie d’adulte ? Peut-on pardonner l’impardonnable ? Comment dépasser ses peurs pour avancer vers un avenir meilleur ?
Attention, la lecture de Ciao Bella pourrait avoir des conséquences irréversibles : parler avec les mains, écouter avec le cœur, rire de tout (et surtout de soi), ou devenir accro aux pasta al dente. »

photostudio_1555885425446

Après avoir terminé ma lecture de Mamma Maria, j’ai commandé Ciao Bella. J’avais très envie de me replonger dans l’univers de Serena Giuliano et découvrir ainsi son premier roman.

Premier roman qui a une forme particulière, puisque l’héroïne Anna se confie à l’occasion de ses visite chez la psy. On découvre ainsi une femme anxieuse, perdue, en prise avec de nombreux questionnements sur sa famille, la vie, son métier, son pays d’origine l’Italie.

Entre confidences et monologues on entre dans l’intimité d’Anna qui semble assez proche de Serena Giuliano. C’est d’ailleurs ce qui m’a un peu perdue. Je sais qu’un auteur met beaucoup de lui dans ses romans, mais j’aime savoir ce qui tient de la fiction et de la réalité – c’est peut-être mon ancien métier qui ressort ou une certaine curiosité, quoi qu’il en soit, je ne suis jamais très à l’aise avec ces fictions-réalités.

De plus, comme je me retrouve moi-même régulièrement dans le bureau de mon psy, j’ai ajouté à cette lecture mes propres angoisses. Trop de choses se sont télescopées dans ma tête, brouillant ma lecture et m’empêchant de profiter de Ciao Bella.

J’ai passé un bon moment avec ce roman, qui est drôle et touchant, mais je sais que je suis passée à côté de ma lecture. Un rendez-vous manqué qui me désole. Quoi qu’il en soit, je préfère tout de même Mamma Maria et je suis déjà tentée par le prochain roman de l’Italienne, Luna.

photostudio_1555881547414

Ciao Bella – Serena Giuliano – Pocket – 272 pages (mars 2020)

Une réflexion sur “Ciao Bella – Serena Giuliano

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s