Anne de Green Gables – Lucy Maud Montgomery

photostudio_1611508279090
photostudio_1555885361723

« Cheveux désespérément roux, visage constellé de taches de rousseur, Anne Shirley est une petite fille curieuse, pleine d’énergie, souvent perdue dans ses pensées, parfois d’une gravité solennelle, sans aucun doute intemporelle. Difficile de résister à ce petit bout d’humanité de onze ans parfaitement imparfait, héroïne d’une série de romans qui a su conquérir des millions de lecteurs à travers le monde, Anne de Green Gables, écrit par Lucy Maud Montgomery, et dont le premier tome parut en 1908. Orpheline à l’esprit vif, à l’imagination sans bornes et qui adore employer de « grands mots », Anne se retrouve par erreur chez Marilla et Matthew Cuthbert qui attendaient un garçon pour les aider à la ferme. Féministe involontaire, romantique impénitente, elle est impulsive, dramatique, maligne, drôle, et telle une authentique naïve, elle va bousculer le calme et la monotonie de la vie à Green Gables, en semant partout joies et rêveries, en dénichant la beauté dans les moindres recoins, en ne s’exprimant qu’en points d’exclamation, même dans « les affres du désespoir ». Parce que l’existence d’Anne a aussi une face sombre, hantée par la mort de ses parents et les abandons, qui lui donne son énergie folle, parfois hallucinée, et qui rend son idéalisme et son indignation si poignants et si convaincants. Si le regard d’Anne transcende le monde sur lequel il se pose, Anne de Green Gables, c’est la transformation magique, presque mystique, que seul l’amour peut opérer sur les hommes et les femmes. C’est l’histoire d’une petite fille qui parvient à se faire aimer de tous (Josie Pye exceptée), et de nous les premiers. »coupdecoeur

J’ai découvert Anne Shirley en regardant Anne with an E sur Netflix et j’ai trouvé que cette jeune fille était vraiment attachante. Je savais que cette série était adaptée de romans, mais je ne m’étais pas particulièrement penchée sur le sujet. Enfin, c’était avant que Monsieur Toussaint Louverture sorte le premier tome dans une très jolie collection et avec une nouvelle traduction.

Anne de Green Gables est à l’origine paru en 1908 sous le titre de Anne… La maison aux pignons verts et a été écrit par la romancière canadienne Lucy Maud Montgomery. D’ailleurs l’histoire d’Anne se déroule sur l’île du Prince Édouard, où a longtemps vécu l’autrice.

Dans ce roman, nous faisons connaissance avec Anne Shirley, une orpheline de onze ans toute heureuse d’être adoptée par Marilla et Matthew Cuthbert, d’avoir enfin une famille. Oui, mais voilà, il y a eu une erreur, Marilla et Matthew, qui sont frère et sœur, avaient décidé d’adopter un jeune garçon pour les aider à la ferme. Lorsque Matthew découvre Anne Shirley, il n’a pas le cœur de lui dire tout de suite qu’elle va devoir retourner à l’orphelinat et il l’emmène à la ferme. Sur le chemin, Anne parle sans s’arrêter, exaltée et Matthew, d’ordinaire silencieux se met à apprécier le babillage de la jeune fille. Il en vient à espérer que Marilla change d’avis et décide de garder la petite.

Ce roman est une véritable bouffée d’air frais. Les personnages sont tous attachants, surtout Anne. Jamais je n’avais rencontré un tel personnage. Elle est drôle, touchante, romanesque, gentille, exubérante, entière, honnête. Elle s’enthousiasme de tout et voit la vie comme un roman, c’est une vraie drama queen. Et on s’attache, forcément. A Marilla et Matthew aussi. Marilla qui découvre qu’Anne Shirley, cette petite tornade aux cheveux roux – son grand drame – attaque sa carapace petit à petit et Matthew qui réalise qu’ils s’étaient peut-être trompés : au lieu de chercher un enfant qui pourrait faire quelque chose pour eux, ils pouvaient faire quelque chose pour un enfant en lui offrant un foyer.

Anne est une petite que l’on ne peut pas oublier. Parce que l’on ne peut pas s’empêcher de l’aimer. Moi qui n’aime pas me lancer dans des sagas, je suis finalement heureuse de savoir qu’il existe plusieurs tomes, je vais ainsi pouvoir continuer à la suivre, la voir grandir et tomber amoureuse (j’espère que ce sera de Gilbert, il est tellement chouette). Bref, je suis sous le charme. Anne est sans doute devenue mon personnage préféré de la littérature !

Pour écouter ma chronique sur France Bleu Touraine, suivez le lien (chronique du 25 février)

photostudio_1555881547414

Anne de Green Gables – Lucy Maud Montgomery – Monsieur Toussaint Louverture – 384 pages (octobre 2020)

7 réflexions sur “Anne de Green Gables – Lucy Maud Montgomery

  1. Pingback: Throwback Thursday #2021-13 – Les Blablas de Tachan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s