Rapaces – Ursula Poznanski

photostudio_1615735153419
photostudio_1555885361723

« Matheux surdoué de 17 ans, Jonas obtient une bourse pour étudier dans une fac hypersélecte. Peu lui importe de se faire des ami(e)s compte tenu de son arrogance : il passe son temps libre à espionner les gens avec Elanus, le drone qu’il a conçu. Mais quand Jonas écrit une lettre anonyme révélant à plusieurs étudiants qu’il connaît leur secret, il est loin de se douter qu’avec ce canular et ses enregistrements, il va mettre au jour une sombre affaire de corruption dans laquelle sont impliqués plusieurs notables. Et qu’après le suicide de l’un des profs du campus et les « accidents » dont ont été victimes deux étudiants, Jonas risque sa vie. Jonas parviendra-t-il à faire tomber les masques et à en sortir indemne ? »
photostudio_1555885425446

J’ai pioché Rapaces dans la pile de romans à lire pour le travail un peu par défaut. Une de mes collègues m’a dit qu’elle me le laissait bien volontiers, parce qu’elle ne le sentait pas trop. Imaginez donc mon état d’esprit au moment de commencer ma lecture… Non, ce n’est ni fébrile, ni enjouée, mais je ne voulais pas me dire que c’était fichu dès le départ, sinon ça risquait de le devenir.

Ce qui n’a pas branché ma collègue, c’est le côté surdoué du personnage principal qu’elle a trop vu dans les romans jeunesse. Comme j’en ai lu nettement moins qu’elle, je n’avais pas particulièrement d’avis concernant Jonas. J’avais donc bien l’intention de lui laisser sa chance.

Alors qui est Jonas ? Un surdoué qui intègre en avance un fac prestigieuse. Ses parents ont préféré qu’il n’habite pas sur le campus mais soit hébergé dans une famille. Avec un peu de recul, je comprends la décision des parents, car ils connaissent leur fils. Ils devaient savoir que leur fils allait taper sur les nerfs des autres étudiants. Parce qu’il faut savoir que Jonas est une vraie tête à claques – et oui, même moi qui suis plutôt patiente, j’avais envie de l’étrangler. Il est poseur, il sait tout mieux que tout le monde et méprise les autres. Les seuls qui trouvent grâce à ses yeux sont une étudiante qu’il trouve très jolie et son voisin assez débonnaire pour ne pas se vexer.

Jonas, en plus de toutes ses qualités, aime jouer les espions avec le drone qu’il a construit et un logiciel qui lui permet de traquer ceux qui ont eu la malchance de répondre à l’un de ses SMS. Évidemment, il va mettre le nez là où il ne faut pas et se mettre en danger.

Si l’intrigue tient la route, Rapaces n’est pourtant pas un roman génialissime. Justement à cause de Jonas et des autres personnages qui sont finalement assez clichés. Mais on a quand même envie de savoir comment il va se sortir des embrouilles et s’il va apprendre un peu l’humilité – ce qui ne serait pas un mal si vous voulez mon avis.

photostudio_1555881547414

Rapaces – Ursula Poznanski – Milan – 416 pages (janvier 2021) – dès 13 ans

Une réflexion sur “Rapaces – Ursula Poznanski

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s