Les potes – Mademoiselle Caroline

photostudio_1618234820251
photostudio_1555885361723

« En vacances, à la maison, à la terrasse des cafés, ils sont partout et c’est tant mieux même si parfois il faut bien le dire ils font des trucs étranges, agaçants, insupportables. Il leur arrive aussi parfois d’être drôles, touchants ou attentionnés et puis s’ils sont toujours là quand on s’y attend le moins, ils le sont aussi quand on a le plus besoin d’eux : bref, on a les amis qu’on mérite ! »
photostudio_1555885425446

J’ai découvert Mademoiselle Caroline parce qu’elle a coécrit A volonté avec Mathou, une super BD qui parle de la grossophobie. Ensuite, il y a eu La lose, un des carnets d’aventures ordinaires, comme Les potes. Puis, un jour, à la bibliothèque, j’ai emprunté Chute libre. J’ai tellement aimé cette BD que je me la suis achetée pour l’avoir sous la main. En revanche, je ne l’ai jamais chroniquée. Cette BD, qui traite de la dépression, m’a touchée à un moment où j’en avais vraiment besoin, mais je ne me voyais pas en parler sans confier ici des choses trop personnelles. Et je ne suis pas sûre que ce soit bien intéressant. Ce que je peux vous dire, en revanche, c’est que grâce à la magie des réseaux sociaux Mademoiselle Caroline m’a envoyé un message très touchant. Mais revenons-en à nos moutons : Les potes.

Les potes, c’est une déclaration d’amour de Mademoiselle Caroline à ses amis. Ceux qui la font rire avec des blagues grossières, ceux qui n’oublient pas le tire-bouchon lors d’une randonnée, ceux qui sont là quoi qu’il arrive.

Si je n’ai pas aimé autant Les potes que les autres BD de l’autrice, c’est parce que je ne me suis pas retrouvée dedans. Mes potes à moi ne sont pas comme ceux de Mademoiselle Caroline, même si les miens sont aussi là quoi qu’il arrive. Mais j’ai compris pourquoi elle l’avait faite. Parce que ces derniers mois, les potes, on ne les a pas trop vus, ils nous ont manqué – je l’ai réalisé en faisant mon premier resto depuis mille ans, ça m’a fait du bien. Je n’avais même plus l’impression que ça me manquait tant. Mais j’ai compris que mes potes, c’est ma vitamine C, ou D, ou n’importe quelle lettre. Et Mademoiselle Caroline a trouvé une jolie – et amusante – façons de remercier ses potes d’être là. Et ça donne envie de faire comme elle – mais pour ma part, je n’ai pas son talent de dessinatrice, je me contenterai de leur envoyer un message sur WhatsApp !

Si elle ne m’a pas touchée autant que Chute libre ou A volonté, cette BD fait elle aussi réfléchir, même si de prime abord, elle semble simplement légère et rigolote.

photostudio_1555881547414

Carnets d’aventures ordinaires, Les potes, volume 1 – Mademoiselle Caroline – Delcourt – 128 pages (janvier 2021)

2 réflexions sur “Les potes – Mademoiselle Caroline

  1. Pingback: M / P | Mademoiselle Maeve

  2. Pingback: L’Homme volume 2, Carnets d’aventures ordinaires – Mademoiselle Caroline | Mademoiselle Maeve

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s