Solitudes – Niko Tackian

photostudio_1628849578238
photostudio_1555885361723

« Aussi épaisses soient les brumes qui les protègent, certaines vérités ne peuvent être oubliées. »

Élie Martins est garde nature dans le massif du Vercors. Il y a douze ans, une blessure par balle l’a laissé totalement amnésique. Depuis, il s’est reconstruit une vie dans cette région aux hivers impitoyables, aux brumes si opaques qu’elles vous égarent en deux pas.
Alors qu’une tempête de neige s’abat sur le Vercors, des traces étranges mènent Élie jusqu’à l’«arbre taillé», un pin gigantesque dressé comme un phare au milieu de l’immensité blanche. Une femme nue est pendue à ses branches. Cette macabre découverte anime quelque chose sur la toile vierge des souvenirs d’Élie.
La victime est un message à son intention, il en est certain. Et il est terrifié. »
photostudio_1555885425446

En commençant mon écoute de Solitudes, je me suis dit que ça allait être mon premier Niko Tackian. Mais en fait non, j’ai découvert que j’en avais déjà lu un, Avalanche hôtel, et visiblement, même si j’avais bien aimé à l’époque, ce roman ne m’a pas laissé un souvenir impérissable… Donc finalement, lorsque j’ai commencé mon écoute de Solitudes, c’était mon deuxième Niko Tackian. Soit.

J’ai l’impression, étant donné que je suis une spécialiste de Niko Tackian – ben oui, j’ai lu deux de ses romans ! – que l’auteur aime bien la montagne et la neige. Après les Alpes suisses dans Avalanche hôtel, il nous emmène dans le Vercors, en plein hiver et Nina Mellinsky n’est pas vraiment équipée pour les randonnées en pleine tempête de neige. la lieutenante, encore touchée par la mort de son précédent coéquipier va pourtant devoir mettre deux paires de chaussettes dans ses baskets car un garde nature a découvert le corps nu d’une femme pendu à un arbre. Avec le mot « vérité » en grec ancien gravé dans le dos. Le premier cadavre d’une série qui tourne autour du garde Élie Martins qui a perdu la mémoire douze ans auparavant.

A quelques exceptions près, je n’ai pas une grande passions pour les polars français. Mon truc, c’est plutôt les britanniques. Alors, j’ai conscience d’être un peu ignare dans le domaine. Mais j’ai plutôt bien aimé. La montagne, les secrets entourant Élie Martins et les fêlures de l’enquêtrice. Après, mon avis est un peu biaisé parce que comme je l’ai écrit un peu plus haut, je ne suis pas fan des polars français, il y a toujours cette noirceur qui ne me plaît pas plus que ça. Mais j’ai lu d’autres avis beaucoup plus positifs et je vous conseillerais bien ce livre si vous aimez Niko Tackian et si vous aimez la neige et la montagne. En tout cas, l’écoute était très agréable.

photostudio_1555881547414

Solitudes – Niko Tackian – Audiolib – 6h49 – lu par François Hatt (avril 2021)

2 réflexions sur “Solitudes – Niko Tackian

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s